[Ressortie] « Coup de tête » de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere revient en salles pour l’Euro de foot 2016

9 juin 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Le deuxième film de Jean-Jacques Annaud, Coup de têteressort dans quelques salles à l’occasion de l’Euro 2016. L’occasion de revoir une satire acérée sur la place du football dans une ville moyenne de province et surtout de profiter de la présence d’un Patrick Dewaere dont le charisme instinctif n’a pas pris une ride. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : François Perrin est ailier droit dans l’équipe de football de la petite ville de Trincamp. Seulement il a un sale caractère. Le président du club est également le patron de l’usine où il travaille. Après un coup de gueule, il est renvoyé du terrain et perd son emploi à l’usine. Et pour corser le tout, il est accusé d’un viol qu’il n’a pas commis. Mais l’équipe doit jouer en coupe de France et ne peut absolument pas se passer de Perrin.

Le deuxième long-métrage de Jean-Jacques Arnaud après l’Oscarisé (et méconnu) La victoire en chantant n’avait connu qu’un succès plutôt modeste à sa sortie. Mais Coup de tête est devenu au fil des années une comédie culte, symbolisant un esprit très 70s. La ressortie en salles à l’occasion de l’Euro 2016 fait sourire tant le film dézingue l’univers d’un foot opium du peuple, au service du maintien de l’ordre social d’une petite bourgade cadenassée par ses notables. Le scénario de Francis Veber livre une satire appuyée du système patriarcal et hiérarchique des villes moyennes et réserve de jolie moments, conservant une fraîcheur intacte. Grâce au charme de l’époque, l’air sifflé de Pierre Bachelet, l’improbable hymne à la gloire de Trincamp et plusieurs séquences cultes (la négociation pour retourner en prison, la vengeance finale).

Coup de tête revendique un aspect lutte des classes, petits contre puissants, marginaux contre bourgeois, et baigne dans une ambiance marquée années 70 (la décontraction avec laquelle le viol est abordé reste d’ailleurs assez gênante). Mais on retiendra surtout la présence magnétique de Patrick Dewaere, comédien au charisme inégalé, qui fait comme toujours preuve d’une folle liberté. Dans ce personnage de Perrin, jeune homme un peu paumé devenu bouc-émissaire, qui va se servir de son statut d’intouchable footeux pour faire payer ses oppresseurs, Dewaere est tour à tour lunaire, désarmant, attachant, séduisant, imprévisible, inquiétant. Avec cette incroyable énergie instinctive qui n’a pas pris une ride.

Gilles Hérail

Coup de tête, une comédie de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere, durée 1h32, sortie initiale en 1979 et ressortie en salles le 15 juin 2016

Visuels et bande-annonce officiels du film.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: