« Les Frères Sisters » : western flamboyant signé Jacques Audiard

9 septembre 2018 Par
Lucile Brusset
| 0 commentaires

Dans Les Frères Sisters, Jacques Audiard sort des clous en nous livrant un western au casting 100% américain qui détonne par rapport au reste de sa filmographie. Un film de qualité mais où la patte du maître français reste difficilement discernable.

120x160-freres-sisters_bd

Le film s’ouvre sur la nuit glacée d’un no-man’s land étasunien : des détonations, une explosion, les flammes brûlantes d’un feu qui embrase la plaine…Dans cette première scène apparaissent aussi John C. Reilly et Joaquin Phoenix, frères inséparables et pieds nickelés devant l’Éternel, envoyés par leur maître, le richissime Commodore, aux trousses d’un mystérieux chercheur d’or détenteur d’une formule à même de révéler la présence du précieux métal dans l’eau des rivières américaines.

Jacques Audiard à l’art d’apparaître là où on ne l’attend pas : après trois gros succès critiques et publics (De Rouille et d’os, Un Prophète, De battre mon cœur s’est arrêté), il avait choisi de filmer le quotidien de réfugiés sri-lankais dans un film sans tête d’affiche et en langue tamoule (lire notre critique de Dheepan). Avec Les Frères Sisters, il se lance maintenant dans le western à l’américaine aux côtés d’un casting 4 étoiles, réunissant John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal & Riz Ahmed. 

S’inspirant du roman éponyme de Patrick deWitt, le film suit la folle épopée de Eli et Charlie Sisters (Joaquin Phoenix et John C. Reilly impeccables) dans le far west américain, voyage chaotique qui les mènera de leur Oregon natal aux terres californiennes. Au cour du périple, on voit les deux hommes s’aimer, se disputer, aller de confidences en confidences, et surtout changer, apprendre à se retrouver. Car le film, si il promet des scènes de cavalcades mouvementées et de fusillades endiablées, se distingue aussi par la profondeur psychologique de ses personnages, figures d’un Ouest américain patibulaire en quête de rédemption. C’est sans doute là qu’on retrouve Jacques Audiard, dans un film qui ne ressemble guère à ses précédents.

La critique sociale peine cependant à émerger et le film se distingue surtout pour son caractère flamboyant, servi par une superbe photographie qui nous fait découvrir, de scènes en scènes, une Amérique des cow-boys impitoyable et magnifique. Si Audiard ne tient pas là son meilleur film, on gage cependant que Les Frères Sisters vous feront passer un agréable moment, ce en dépit de quelques longueurs.

Les Frères Sisters, de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal & Riz Ahmed. Sortie le 19 septembre 2018. Durée : 2h. 

Visuel : ©Affiche les Frères Sisters