[Critique] « Mr Gaga », magnifique portrait du chorégraphe Ohad Naharin par Tomer Heyman

27 mars 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Présenté en avant-première et en présence des équipes le 2 avril à 20h30 au 16e Festival du Film israélien de Paris, Mr Gaga, film mouvant, sensible et narratif sur le directeur de la Batsheva Danse Compagny par le sensible Tomer Heyman sort en France le 1ier juin. Un portrait magnifique et un grand film sur la danse et sur la création.

Note de la rédaction :

Toujours secondé par son frère à la production, le talentueux réalisateur de The way home (lire notre critique),Tomer Heyman met toute sa sensibilité au service d’un portrait. Et du Kibboutz à la tête de la Batsheva Dance Compagny créée par Martha Graham (en passant par Manhattan et chez Béjart), quelle parcours que celui de Ohad Naharin! Laissant une grand place à son sujet, le laissant parler s’exprimer, mais toujours en mouvement, dans la salle de répétition ou sur des images d’archives de ses grandes créations (Haru No Umi, 1980, Tabula Rasa, 1988, Sinking the Titanic, 1991, Deca Dance, 2005, Hora, 2009 ou Last Work, 2015).

L’intime est évoqué avec son premier amour qui s’est épanoui dans le New-York des années 1970, Mary Kajuwara, la mort prématurée de celle-ci et sa paternité joyeuse et tardive. Et le politique est aussi là : avec le besoin de revenir au pays, l’inspiration des danses traditionnelles et de la liturgie juive, mais aussi avec le célèbre refus de se « rendre » aux susceptibilités de la part ultra-orthodoxe du pays et de rallonger les costumes de la pièce Erad mi Jodea que la compagnie devait représenter au cinquantenaire de l’Etat d’Israël, en 1998. Dans ce documentaire qui cartonne en Israël, la création reste toujours au centre, l’importance de sa liberté, la force du mouvement pour les professionnels mais aussi pour tout un chacun (c’est la fameuse technique du « gaga » mise au point par le chorégraphe et adoptée notamment par – so chic!- Natalie Portman). Même si la situation contemporaine est aussi frontalement évoquée notamment à travers une remarque de Ohad Naharin sur le titre de sa dernière chorégraphie, « dernière » peut-être à cause du climat de danger qui règne dans son pays. La présence de cette grande figure de la danse et de la scène israélienne risque de faire venir beaucoup de monde au 7 Parnassiens le 2 avril!

Mr Gaga, de Tomer Heyman, avec Ohad Naharin, Documentaire, Israël, 2015. Distribution française Sophie Dulac, Sortie le 1ier juin 2016 sur les écrans français.

visuel : affiche et photos officielles : (c) Adi Dagan


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: