[Critique] « Les Tuche 2 » joyeuses pitreries d’acteurs sur scénario faiblard

6 février 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Les Tuche 2, le rêve américain offre des moments hilarants grâce aux pitreries de Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty et Claire Nadeau, tous trois très en forme. La suite des Tuche souffre en revanche des mêmes faiblesses que son prédécesseur : une morale familiale niaiseuse, un mise-en-scène qui casse le rythme et une paresse d’écriture manifeste. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : À l’occasion de l’anniversaire de « coin-coin », le benjamin de la fratrie, la famille Tuche part le retrouver aux États-Unis : les choses ne vont pas se passer comme prévu, mais alors pas du tout.

Les Tuche ne fait pas partie des grands succès au box-office de la comédie française malgré un résultat honnête d’1.5 millions d’entrées cumulées pendant l’été 2011. Le film d’Olivier Baroux est devenu culte sur plus tard, avec d’excellentes ventes DVD et un triomphe lors de sa première diffusion télévisée sur TF1. La suite était inévitable et Les Tuche 2 reprend les mêmes recettes que son prédécesseur en déplaçant l’action aux Etats-Unis. Les trois acteurs principaux sont en pleine forme et sauvent clairement le film, avec des performances qui trouvent le parfait équilibre entre caricature absolue et tendresse envers leurs personnages. Jean-Paul Rouve remporte une nouvelle fois le concours de tignasse improbable et s’en donne à cœur joie aux côtés d’une Isabelle Nanty comme toujours parfaite. La Mamie Suze de Claire Nadeau vole une fois encore la vedette au reste du casting et offre au film ses séquences les plus délirantes, en baragouinant n’importe quoi et en picolant tout ce qui ressemble de près ou de loin à de l’éthanol. Le film faiblit en revanche sur les personnages des enfants qui n’évoluent pas par rapport au premier film et ralentissent le rythme.

Les Tuche 2 souffre des mêmes difficultés que le récent Tout Schuss avec José Garcia. Le scénario lorgne vers l’absurde et le quinzième degré sans vraiment l’assumer. Alternant des séquences brillantes qui jouent sur un humour décalé et un fil rouge moraliste lourdingue sur la beauté des liens familiaux. La mise-en-scène, qui manque de rigueur et de rythme handicape également le film, en cassant le potentiel de certaines scènes. Olivier Baroux avait carte blanche pour se faire plaisir et réaliser un grand nanar culte comme on les affectionne. Mais Les Tuche 2 ne réussit que par intermittences à s’émanciper des passages obligés de la production familiale prime-time TF1. Le public, qui s’est déplacé en masse dans les salles dès mercredi (200.000 entrées premier jour), s’amusera malgré tout grâce aux numéros d’acteurs et aux bonnes idées qui parsèment le script. Mais on se réservera la sortie de La Tour de contrôle infernale la semaine prochaine pour compenser, on l’espère notre frustration. En attendant un éventuel spin-off sur Mamie Suze qui aurait quand même de la gueule.

Gilles Hérail

Les Tuche 2, une comédie d’Olivier Baroux avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty et Claire Nadeau, durée 1h34, sortie le 03/02/2016

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: