[Critique] « Le livre de la Jungle » recyclage Disney aux qualités techniques indéniables

16 avril 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Disney continue de recycler ses classiques après Maléfique et Cendrillon, avec un nouveau film efficace et soigné. La prouesse technique vaut le coup d’œil mais Le livre de la jungle version Jon Favreau hésite un peu trop entre le film d’aventures sombre et la comédie familiale ébahie. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. 

Le retour en grâce de Disney ne repose désormais plus uniquement sur l’incroyable success-story de Marvel. La branche animation a retrouvée sa gloire d’antan avec les succès de Zootopie, Raiponce et La Reine des neiges. Et la firme de l’oncle Walt se livre en parallèle au grand recyclage de son catalogue en produisant à la pelle des adaptations « live » de ses classiques. Le potentiel de madeleine de Proust du Livre de la jungle a convaincu les producteurs de signer un remake en images réelles, dans la lignée de Maléfique et Cendrillon. Pour un résultat techniquement bluffant, qui reprend et perfectionne les technologies expérimentées sur L’odyssée de Pi. Le choix du tout numérique porte ses fruits, faisant vivre à l’écran une faune et une flore digitales d’une qualité quasi photo-réaliste. Les visuels sont splendides, l’animation des animaux, bluffante et le pari de production, remporté haut la main.

Le réalisateur Jon Favreau éprouve plus de difficultés pour construire sa narration et conserver une tonalité cohérente. Le scénario reprend les grandes lignes du film original mais peine à faire exister le personnage de Mowgli, peu aidé en VF par un doublage infantilisant. Les séquences d’action impressionnent, osant une certaine forme de noirceur et utilisant à merveille l’ambiance inquiétant de la jungle profonde. On reste en revanche dubitatif devant les scènes de comédie et les passages « émotion » qui hésitent entre le divertissement pour tous petits et le film épique plus mature. Le livre de la jungle version 2016 recycle intelligemment les passages attendus (« il en faut peu pour être heureux », etc.) et propose quelques personnages savoureux (Eddy Mitchell, excellent en roi Louis). Sans pour autant mériter le concert de louanges des critiques françaises et américaines qui ont crié trop vite au chef d’œuvre. Du cinéma soigné, efficace, qui manque malgré tout un peu d’âme.

Gilles Hérail

Le livre de la jungle, un film familial de Jon Favreau, sortie le 13/04/2016 

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: