[Critique] « La tour 2 contrôle infernale » : Eric et Ramzy s’amusent tout seuls

13 février 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Eric et Ramzy s’amusent tout seuls dans une suite de la Tour Montparnasse Infernale qui oublie trop souvent ses spectateurs. La Tour 2 contrôle infernale peut compter sur d’excellents seconds rôles (génial Philippe Katerine) mais les gogolitudes du duo principal finissent par lasser. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Octobre 1981. Ernest Krakenkrick et Bachir Bouzouk sont deux brillants pilotes de l’armée française. Suite à une malencontreuse erreur au cours d’un test de centrifugeuse, ils perdent une partie de leur potentiel intellectuel. L’armée voulant les garder dans l’aviation, on leur trouve un poste de bagagistes à Orly Ouest. Et là …La genèse des aventures de nos deux laveurs de carreaux de La Tour Montparnasse Infernale.

Eric et Ramzy sont les enfants d’une génération d’humoristes décalés découverts par Canal+ et Comédie. Une école de comédiens désormais quasiment tous passés du côté obscur de la comédie populaire (Kad et O, Jamel, Les Robins des Bois). La tour Montparnasse infernale, sorti en 2000, reste un objet de culte pour une bonne partie des ados de l’époque. Un film totem entièrement construit autour d’un duo alors au sommet de sa forme. Qui nous avait aussi proposé de bons moments avec Seuls Two et  Hallal police d’Etat, tout en s’essayant à un humour plus arty dans Steak et Platane. La tour 2 contrôle infernale échoue à réunir ces deux univers et perd du temps à s’écouter faire de l’absurde. Le film fonctionne plutôt bien du côté des seconds rôles et des sous-intrigues. Philippe Katherine est génial en leader Moustachious à la grammaire approximative. Les joutes verbales entre Marina Fois et son ministre de l’intérieur (qui souhaite être à la culture) sont hilarantes. Et le script est parsemé de trouvailles d’écriture et de détails qui permettent au décalage et à l’absurde d’exister.

Le vrai problème de La Tour 2 vient de son duo principal qui vampirise l’écran avec des personnages de « gogoles » qui ne trouvent jamais le bon niveau de bêtise. Eric et Ramzy étirent leurs scènes au maximum, sans chercher la chute ou l’effet comique. Une démarche puriste, sûrement très respectable, qui nuit cependant beaucoup au rythme du film. Le spectateur s’ennuie ferme et ne retrouve pas la légèreté du premier film qui  faisait de l’absurde sans le théoriser (et sans autant s’écouter). Les chiffres de mercredi sont sans appel : la sortie sur plus de 500 salles avait largement sur-estimé la faible attente des spectateurs. La tour 2 contrôle infernale est finalement un film sans public, qui ne plaira pas à grand monde. Trop extrême et théorique pour les fans du 1er, trop daté dans ses références pour séduire une nouvelle génération et pas assez réussi pour faire fondre les cinéphiles.

Gilles Hérail

La Tour 2 contrôle infernale, une comédie française d’Eric et Ramzy avec Marina Fois et Philippe Katerine, durée 1h28, sortie le 10/02/2016

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: