[Critique] « La chanson de l’éléphant », un rôle poignant pour Xavier Dolan

26 juillet 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Acclamé à Cannes pour son adaptation de la pièce de Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde (lire notre critique), le réalisateur québécois Xavier Dolan illumine l’écran en jeune-homme fragile dans l’adaptation d’une autre pièce : La Chanson de l’éléphant de Nicolas Billon. A découvrir en salles le 3 août 2016.
Note de la rédaction :

A la veille de Noël, dans un hôpital psychiatrique qui tourne avec un personnel réduit, le Dr Lawrence disparaît soudainement. Le directeur de l’hôpital, le docteur Green (Bruce Greenwood) entend que l’un des patient du disparu, le jeune et très perturbé Michael Aleen (excellent Dolan, donc) peut avoir des pistes pour élucider ce mystère. Un huis clos haletant commence, à peine dérangé par les interventions de l’infirmière de garde (Catherine Keener)…

Si les éléphants trompent, Xavier Dolan, juvénile et manipulateur est un bonheur à suivre dans ce film qui parvient à faire entrer beaucoup de tensions et d’intrigue dans un cabinet d’hôpital psychiatrique. En deux flash-backs, le côté cinéma de l’adaptation est sobrement assuré, tandis que c’est vraiment le jeu des trois acteurs qui porte ce thriller tout à fait prenant. Une bonne adresse de film culte pour le mois d’août.

La chanson de l’éléphant, de Charles Binéma, d’après la pièce de Nicolas Billon, avec Xaviel Dolan, Catherine Keener, Bruce Greenwood, 1h50. distribution KMBO, sortie le 3 aoûr 2016.


visuel : photo officielles


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: