[Critique] « Fixeur », Adrian Sitaru aux confins de la vérité et de la déontologie

21 mars 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Présenté à Torronto et aux Arcs, Fixeur (The Fixer) est un film roumain où un journaliste de Bucarest met des collègues français sur la piste d’une interview avec une adolescente qui a eu le courage de porter plainte. Gardant parfaitement le cap entre la force d’un film réaliste et l’intensité d’un thriller, Fixeur est un grand film qui interroge la part obscure de l’humain.

fixeur-affiche

Patient et très travailleur, Radu, le héros, cherche à obtenir l’interview d’une jeune prostituée de 14 ans rapatriée de Paris en Roumanie après avoir eu le courage de porter plainte contre son client. C’est par un cousin haut placé que Radu obtient un rendez-vous chez les sœurs qui ont recueilli la jeune-fille. Mais parviendra-t-il au bout de l’enquête pour permette au reportage français sur le trafic humain d’exister?

Après le remarqué Picnic, le réalisateur roumain Adrian Sitariu parvient avec Fixeur à créer une tension morale, humaine et psychologique d’une puissance admirable. Petit à petit, la machine s’emballe quand la banalité de l’abus s’empare du sympathique personnage principal. Juste, à temps drôle, ailleurs intense et terrible, Fixeur brille par une image intransigeante, un jeu d’acteurs au cordeau et une mise en scène d’une maîtrise époustouflante. Tout commence et finit à la piscine publique où le Radu entraîne son beau-fils encore enfant à nager, avec patience et néanmoins fermeté. Portrait glacial et profond d’une Roumanie très européenne, aussi bien que tableau noir des débordements où l^’ma humaine en général, celle des journalistes en particulier peuvent se laisser entraîner, Fixeur pose, par ses plans réfléchis et ses acteurs brillants, des questions fondamentales sur la liberté de la presse, les limites de l’investigation et les enjeux de l’éducation. On s’identifie, on s’émeut, on se braque auprès de personnages à la fois si proches et si lointains… Un petit bijou de cinéma et de production européenne à découvrir d’urgence sur grand écran.

FIXEUR, un film d’Adrian Sitaru – Bande annonce // 22 MARS AU CINEMA from Damned Distribution on Vimeo.

Fixeur, de Adrian Sitariu, avec Tudor Aaron Istodor, Mehdi Nebbou, Nicolas Wanczycki, Diana Spatarescu, Roumanie / France – 2016 – 99 minutes, Damned Films. Sortie le 22 avril 2017.

visuel : affiche du film