[Critique] du film « Tout de suite maintenant » comédie glacialement singulière de Pascal Bonitzer

25 juin 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Pascal Bonitzer signe un film choral beaucoup plus singulier que prévu. Tout de suite maintenant distille un humour raide et glacial, moquant le calcul permanent et les faux-semblants de nos relations sociales, sans céder à la tentation du cynisme gratuit. Du grand art, finement écrit et impeccablement interprété par un casting parfait, dominé par le couple Jean-Pierre Bacri / Isabelle Huppert. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Nora Sator, jeune trentenaire dynamique, commence sa carrière dans la haute finance. Quand elle apprend que son patron et sa femme ont fréquenté son père dans leur jeunesse, elle découvre qu’une mystérieuse rivalité les oppose encore.

On retrouve dans Tout de suite maintenant la précision d’écriture qui faisait le charme de Cherchez Hortense. Avec un scénario impeccablement pensé, pesé et soupesé, qui laisse malgré tout place à des écarts et des failles dans lesquelles s’engouffrent avec gourmandise des acteurs au sommet de leur talent. Pascal Bonitzer (Rien sur Robert) se fend de croquer l’hypocrisie polie et sans pitié du monde des affaires avec une mise-en-scène qui joue sur le mécanique, le froid, le figé. Un monde de faux-semblants qu’il va petit à petit dynamiter en faisant remonter des histoires du passé, qui fragilisent le vernis d’un univers corseté. Certains critiques y ont vu un pamphlet sur l’élite économique contemporaine, mais Tout de suite maintenant est avant tout un divertissement psychologique d’excellente tenue. Agathe Bonitzer y incarne une « fille de » brillante, ambitieuse, parfaitement épinglée, sûre d’elle, navigant avec aisance dans un monde qu’elle domine, sans fascination. En opposition parfaite avec Vincent Lacoste, parfois trahi par ses origines populaires, qui ne lui confèrent pas la même aisance arrogante et imperturbable.

L’histoire de ce couple mal assorti de jeunes loups sert de fil rouge mais Tout de suite maintenant séduit surtout par la qualité de chacun de ses seconds rôles. Il y a Lambert Wilson, hommes d’affaires à succès sans pitié, manipulateur acharné, charmeur élégant qui manque cependant cruellement de panache. Pascal Greggory, son associé victimisé, mis de côté, qui ne survit que par son passé et cache difficilement des blessures d’amour propre mal cicatrisées. Jean-Pierre Bacri, plus bougon cynique désabusé que jamais, dans la bouche duquel chaque réplique devient une punch-line hilarante. Et Isabelle Huppert, bourgeoise alcoolique jamais avare en remarques assassines. Les deux comédiens excellent dans l’humour à froid, grinçant, tout en installant de vrais moments d’émotion, à travers un simple regard, ou une conversation maladroite réunissant deux anciens amants qui n’ont jamais digéré leur rupture.

Pascal Bonitzer réussit un divertissement profondément singulier, servi par une mise-en-scène précise qui joue sur l’aspect glacial de ce cocon inquiétant et lorgne même parfois vers le film d’épouvante, avec l’étonnante image récurrente du chien fantomatique qui rôde autour de la protagoniste. Le cinéaste n’oublie personne, fait attention à chaque rôle et à chaque personnage, y compris secondaire, dont les évolutions surprennent en permanence (la femme de ménage, la sœur portée par une très belle interprétation de Julia Faure). Tout de suite maintenant fait honneur à la tradition du film choral socio/psychologique à la française ,façon Jaoui/Bacri, tout en lui ajoutant une touche de mystère et un humour noir ravageur. Du grand art, malgré une baisse de régime finale.

Gilles Hérail

Tout de suite maintenant, une comédie dramatique de Pascal Bonitzer avec Agathe Bonitzer, Vincent Lacoste, Isabelle Huppert, Jean-Pierre Bacri, Lambert Wilson, durée 1h38, sortie le 22/06/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: