[Critique] du film « SOS Fantômes » sympathique remake au féminin de Ghosbusters

14 août 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Ghostbusters n’avait pas forcément besoin d’un reboot/remake/fausse suite mais sa version 2016 offre un divertissement familial sympathique qui ne mérite pas sa très mauvaise réputation. Paul Feig poursuit son travail de féminisation du cinéma populaire US, autour d’un casting de professionnelles du rire (Kristen Wiig, Melissa McCarthy,Kate McKinnon et Leslie Jones). On préfère largement The Heat etBridesmaids mais SOS Fantômes n’a pas à rougir au sein d’une saison très décevante du côté des blockbusters estivaux.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : S.O.S. FANTÔMES est de retour, revisité et dynamisé avec un casting féminin et de tout nouveaux personnages plus hilarants les uns que les autres.

Ghosbusters est un monument du cinéma populaire américain des années 1980, aux côtés de Retour vers le futur ou des Flics de BeverlyHills. La comédie d’Harold Ramis mettant en scène un Bill Murray au sommet de sa coolitude est un plaisir coupable nostalgique qu’il n’était pas forcément nécessaire de recopier. C’est la limite principale de ce SOS Fantômes version 2016,  qui colle fidèlement à l’univers du film original en prenant le risque de la redite, le charme des 80s en moins. Paul Feig réussit à se distinguer en poursuivant son entreprise de féminisation du cinéma hollywoodien, en investissant la comédie fantastique après la comédie de potes (Bridesmaids), la comédie de flics (The Heat) et la comédie d’espionnage (Spy). En « osant » changer le sexe de l’équipe initiale, le cinéaste a d’ailleurs du affronter une polémique aussi violente qu’absurde aux États-Unis où les réseaux sociaux ont été inondés de commentaires sexistes (et racistes contre Leslie Jones).

Paul Feig s’amuse une nouvelle fois à inverser systématiquement les stéréotypes homme/femme et offre à Chris Hemsworth (génial) un excellent contre-emploi. Incarnant un réceptionniste profondément bête, choisi pour ses qualités plastiques et subissant le harcèlement et le paternalisme de ses boss. Les 4 chasseuses de fantômes forment une belle équipée d’héroïnes, où chaque actrice a de l’espace pour s’exprimer dans des styles d’humour très différents (on découvre avec bonheur le charisme de Kate McKinnon et la gouaille de Leslie Jones).  S.O.S. Fantômes 2016 propose un spectacle familial drôle et bon enfant qui n’atteint cependant pas les meilleurs moments de The Heat et Bridesmaids, en raison de la bride imposée par la recherche d’une classification tout-public. La volonté de rester fidèle au style visuel de Ghosbusters tout en renforçant la partie action/destruction donne également une séquence finale peu passionnante qu’on aurait bien volontiers raccourcie. SOS Fantômes n’avait pas forcément besoin d’être revisité mais l’inoffensive et sympathique version 2016 mérite plutôt notre indulgence.

Gilles Hérail

S.O.S. Fantômes (2016), une comédie fantastique de Paul Feig avec Melissa McCarthy, Kristen Wiig, et Kate McKinnon, durée 1h57, sortie le 10/08/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: