[Critique] du film « Le Redoutable » Michel Hazanavicius et Louis Garrel se paient Godard

18 septembre 2017 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

Le Redoutable livre un portrait au vitriol de Jean-Luc Godard pour moquer les contradictions des intellectuels bourgeois de mai 68. Une charge satirique parfaitement mise en scène et brillamment interprétée par Louis Garrel. Qui n’a malheureusement pas grand chose de neuf à raconter. Notre critique. (Retrouvez également ici notre papier cannois un peu plus enthousiaste!).

Extrait du synopsis officiel : L’histoire vraie de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des Etats-Unis.

le-redoutable

Michel Hazanavicius à décidément du mal à négocier l’après The Artist. Le cinéaste oscarisé avait déjà égaré son public avec The Search, drame de guerre sur la Tchétchénie qui n’avait pas passionné les foules. Et on doute que Le Redoutable change la donne, tant sa réussite esthétique, cache un propos malheureusement un peu vain (les premiers chiffres du box-office le confirment). L’idée de départ n’était pas inintéressante. Revisiter le tourbillon intellectuel de la gauche révolutionnaire communiste des années 1960 à travers le portrait satirique d’une de ses figures emblématiques. Moquant les contradictions entre l’artiste et le militant, tiraillé entre son égocentrisme maladif et un discours collectiviste lyrique qu’il assène pourtant avec la plus grande condescendance. Hazanavicius se fait plaisir niveau mise en scène, confirmant son immense talent de pasticheur, s’amusant avec les regards caméra et multipliant les effets de style. Avec un Louis Garrel, bien évidemment excellent dans un rôle qui correspond parfaitement à l’image qu’il véhicule.

Mais le résultat final laisse justement une désagréable impression de facilité et de superficialité. Car Le Redoutable est le long portrait d’un salopard prétentieux. Qui devient de plus en plus insupportable à chaque plan. De plus en plus idiot, veule, méprisant, ridicule, aigri. Le scénario ne fait preuve d’aucune pitié, provoquant d’abord le rire avant de franchement lasser par son aspect répétitif. Le contexte politique de 68 n’est jamais traité sérieusement et le pamphlet perd de sa force au fur et à mesure que la caricature l’emporte. On se retrouve alors, bien malgré soi, à avoir envie de sauver Godard, face à cette attaque en règle finalement un peu mesquine et pas très passionnante. Au delà d’une enveloppe formelle qui elle séduit totalement. Le redoutable règle ses comptes avec les artistes intellos qui se croient sauveurs du monde. Mais fait preuve d’un nombrilisme tout aussi frustrant en consacrant à ce propos pas très original un film tout entier qui parait donc bien long. Une déception.

Gilles Hérail

Le redoutable, une comédie dramatique française de Michel Hazanavicius avec Louis Garrel et Stacy Martin, durée 1h47, sortie le 13 septembre 2017

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film