[Critique] « Des nouvelles de la planète Mars » comédie doucement décalée de Dominik Moll

12 mars 2016 Par Gilles Herail | 2 commentaires

Le réalisateur de Lemming et Harry, un ami qui vous veut du bien  étonne en abordant pour la première fois le genre de la comédie avec nouveau film, Des nouvelles de la planète Mars. François Damiens et Vincent Macaigne forment un couple détonnant dans une chronique existentielle étrange et doucement décalée. Notre critique (voir également notre papier publié lors de la Berlinale).

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Philippe Mars, ingénieur informaticien divorcé, essaye tant bien que mal de mener une vie tranquille, entre un fils collégien devenu subitement végétarien, une fille lycéenne obsédée par la réussite, une soeur artiste peintre aux oeuvres terriblement impudiques et une ex-femme qui bosse à la télé… L’irruption accidentelle de Jérôme, un collègue légèrement perturbé, achève de transformer son existence en chaos. 

Dominik Moll est un cinéaste rare qui prend son temps, avec seulement 4 films en 16 ans (la sortie de Le Moine date de 2011).  Le réalisateur des délicieusement inquiétants Harry un ami qui vous veut du bien et Lemming garde pourtant une place à part au sein de la production hexagonale. Grâce à une vision très personnelle du cinéma de genre psychologique, qui fait sa signature. Le talentueux créateur d’ambiance s’amuse ici avec un genre qui paraissait éloigné de son univers : la comédie. Pour narrer la transformation d’un quadra trop raisonnable, à l’existence désespérément rangée. Une victime discrète d’un quotidien étouffant, parfaitement organisé, sans aucune perspective. Un homme normal qui va voir sa vie dynamitée par un collègue azimuté et trouver sa liberté en assumant une part de folie. Le couple de protagonistes joue la carte du contraste entre le gris et les couleurs, la raison et la démence, la logique et l’émotionnel. Et Vincent Macaigne réussit une nouvelle fois à insuffler du bizarre et du déséquilibre avec sa seule présence, jouant sur l’atypie de son visage, sa voix et son jeu.

Dominik Moll revendique l’aspect comédie mais n’abandonne pas pour autant ses ambitions de mise en scène avec des effets de cadrage et de montage qui alimentent le doux décalage du film. Des nouvelles de la planète Mars est une ode à l’originalité, à l’outrance naïve, au dérèglement et à la déraison. Et sa joyeuse troupe de marginaux, en rupture avec les conventions, ne manque ni de charme, ni de drôlerie. L’atmosphère est très réussie, jouant sur les hésitations et les déséquilibres, en laissant toujours planer le spectre de l’inquiétant (la musique originale apporte beaucoup à l’élaboration de cet univers très travaillé). Dominik Moll réalise un voyage existentiel étrange à la Anomalisa (toujours en salles et que l’on vous recommande chaudement), sans atteindre l’ingéniosité de Charlie Kauffman. La dernière demie heure est mal négociée et le choix d’un happy-end convenu s’intègre mal au reste du film. L’essai reste assez intrigant pour valoir le coup d’œil et confirmer l’intérêt d’un metteur-en-scène essentiel au sein de la production cinématographique française actuelle.

Gilles Hérail

Des nouvelles de la planète Mars, une comédie française de Dominik Moll avec François Damiens, Vincent Macaigne etVeerle Baetens, durée 1h41, sortie le 09/03/2016

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Matthias Turcaud

    Une comédie non dénuée défauts mais dont on apprécie l’attachante singularité au sein du paysage du cinéma français standard.

Laissez un commentaire: