[Critique] « Demain » : film documentaire phénomène de Mélanie Laurent

9 février 2016 Par Gilles Herail | 1 commentaire

Mélanie Laurent et Cyril Dion signent un film citoyen bourré d’idées qui refuse le catastrophisme et s’échine à mettre en valeur les solutions qui fonctionnent. Demain est toujours en salles deux mois après sa sortie et casse toujours la baraque au box-office français (déjà 600.000 entrées). Retour sur le succès d’un feel-good documentaire qui donne envie d’agir.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? 

La belle histoire de Demain a commencé par une campagne de financement participatif Kisskissbankbank, qui a permis de boucler son budget. Peu de monde avait parié sur un succès mais le public a réservé un bel accueil au film, dès sa sortie en salles début décembre. La carrière du documentaire de Mélanie Laurent et Cyril Dion n’a de puis cessé d’étonner, gagnant régulièrement de nouveaux écrans et maintenant sa fréquentation de semaine en semaine. 600.000 spectateurs ont déjà été séduits et on peut raisonnablement prédire que le million d’entrées sera dépassé dans les mois qui viennent. Un triomphe de bouche-à-oreille qui a peu d’équivalents  dans l’histoire du box-office français et rappelle le parcours de Sur le chemin de l’école. Vendu comme un docu écolo « positif », Demain réserve de nombreuses surprises et surprend par son ambition. En s’essayant à l’exercice complexe de désamorcer, un par un, les pseudos blocages qui empêcheraient le monde de fonctionner différemment.

Mélanie Laurent et Cyril Dion ont imaginé une structure en chapitres, qui lie avec beaucoup d’intelligence des thématiques qui sont d’habitude traitées séparément : agriculture, énergie, économie, démocratie et éducation. Avec pour ambition de proposer un discours alternatif solide, cohérent, argumenté, démontré et illustré avec des cas concrets. La durée du film (près de 2h) permet de mettre en valeur un grand nombre d’initiatives qui démontrent une capacité à inventer un autre modèle, dans tous les domaines. Demain remporte facilement le prix de la pédagogie, trouvant le bon dosage entre vulgarisation et précision. Les permacultures, la biomasse et les monnaies locales n’auront plus de secrets pour vous. Et le spectateur ressort avec l’impression que sa contribution peut faire la différence, tout en faisant partie d’une communauté mondiale d’inventeurs responsables tous plus passionnants les uns que les autres.

Le succès en salles a permis de lancer en fanfare la seconde vie d’un projet qui dépasse le cadre de la projection. Un site internet très bien fait regorge d’informations sur les projets présentés, propose du matériel au personnel éducatif et liste des solutions individuelles que chacun peut mettre en œuvre. Plus de 100.000 personnes ont également rejoint la communauté Facebook, alimentant une bonne rumeur qui continue à produire ses effets. Demain n’a bien sûr pas inventé le genre du documentaire militant mais l’équilibre entre divertissement et manifeste politique avait rarement été aussi bien exécuté. Le discours n’évite pas quelques raccourcis et le road-movie surjoue parfois son côté « simple et funky ». Des sujets complexes comme l’économie sociale, les relations Nord/Sud, la reconversion industrielle et la ségrégation sont trop peu traités.  Mais l’optimisme à toute épreuve du projet efface ces réserves d’un revers de la main. Mélanie Laurent et Cyril Dion ne vont peut-être pas changer le monde mais leur bébé va clairement contribuer à conscientiser une bonne partie de ses spectateurs. Chapeau bas.

Demain, un documentaire français de Mélanie Laurent et Cyril Dion, durée 1h58, sortie le 2 décembre 2015

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

Laissez un commentaire: