[Critique] « Dans les forêts de Sibérie », Raphaël Personnaz face à la Taïga

12 juin 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Adaptation réussie du best-seller de Sylvain Tesson (lire notre chronique du livre) par Safy Nebbou, Dans les forêts de Sibérie est un film à paysages qui parle aussi de rencontre humaine. Un bain de fraîcheur à l’orée de l’été, à voir en salles à partir du 15 juin 2016.
Note de la rédaction :

Chef de projet multimédia, Teddy (Personnaz, très convaincant en ermite vif), décide que le temps file trop vite et qu’il est temps de s’offrir une trêve. Il apprend quelques bribes de russe, emmène quelque livres dont la Prose du Transsibérien de Candrars et s’achète une cabane au bord d’un lac sauvage en Sibérie. Pendant un temps, la solitude est absolue et ses seules surprises sont les bouffées d’intempéries fatales et les ours, mais bientôt, il fait l’heureuse rencontre d’un braconnier Aleksei, un russe en cavale qui lui sauve la vie.

Dans sa version filmée cette variation sibérienne sur Robin Crusoe est à la fois sobre dans le respect de la narration de Tesson et magnifique du point de vue des paysages. Dans les forêts de Siberie est à la fois un voyage et un feelgood movie intelligent. A voir pour se rafraîchir les idées au cœur d’un été habité par le foot et l’agitation des vacances modernes.

Dans les forêts de Sibérie de Safy Nebbou avec Raphaël Personnaz, d’après Sylvain Tesson, musique Ibrahim M aalouf, France, 105 min, Paname distribution, sortie le 15 juin 2016.
Visuels : photos et affiche officielles.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: