Bilan box-office 2015 des films français à l’étranger : classement, chiffres et tendances

27 janvier 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Le cinéma français a rapporté 600 millions d’euros de recettes dans le monde en 2015 (pour 106 millions d’entrées comptabilisées). Une poignée de « gros » films concentrent  l’essentiel des tickets vendus dans les salles étrangères (Taken 3, Le Petit Prince, Le Transporter l’héritage) mais le top 10 réserve quelques surprises. 

petitprinceUnifrance, l’organisme de promotion du cinéma français à l’étranger a publié mi-janvier le bilan 2015 du box-office mondial des films hexagonaux. Les chiffres sont en nette diminution par rapport à l’exceptionnelle année 2014 (-12%), marquée par le triomphe du Lucy de Luc Besson. Mais le nombre d’entrées comptabilisées à l’étranger reste largement supérieur à l’exploitation des films français en France (106 contre 72.5 millions). Les films en langue française représentent 42.6 millions de tickets vendus et sont sous-représentés par rapport aux long-métrages en anglais qui trustent les meilleures positions. La répartition géographique des données confirme la puissance de marchés « émergents » comme la Chine (15 millions d’entrées) ou le Mexique (9.4 millions) qui concurrencent des territoires d’implantation historique comme l’Italie (5 millions).

muneLe classement (provisoire) dévoilé par Unifrance montre la grande diversité de la production made in France qui confirme sa capacité d’attraction auprès du public international. Les productions Besson/Europacorp restent puissantes grâce aux succès de Taken 3 et du Transporter l’héritage qui cumulent plus de 300 millions d’euros de recettes à eux deux. L’animation est toujours un secteur porteur à l’international malgré des résultats mitigés en France. Le petit prince a réussi à rembourser une partie de son (très) lourd budget et cumule 60 millions d’euros. Astérix et le domaine des dieux dépasse les deux millions d’entrées et Mune efface son échec local par de beaux scores internationaux (près de 2 millions de spectateurs également).

familleLa comédie française peut fonctionner à l’export quand elle vend des concepts ou des stars. La famille Bélier a enchanté le monde entier et atteint plus de 3 millions d’entrées. Qu’est-ce-qu’on-fait-au-bon-dieu continue son étonnante carrière avec encore 2.8 millions de spectateurs conquis (le film cumule près de 70 millions d’euros de recettes depuis 2014). Samba a profité de l’effet Omar Sy et Intouchables pour réaliser une exploitation internationale très satisfaisante, malgré un sujet pas facile (1.7 millions d’entrées). A noter également, le succès du documentaire Le sel de la terre et les chiffres corrects sans plus de la grosse production La belle et la bête qui aurait pu espérer un accueil plus enthousiaste.

unifrance-publie-les-resultats-des-films-francais-a-l-international-en-2015Source @unifrance.  


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: