[Berlinale] Midnight Special, finalement pas si spécial

12 février 2016 Par Elie Petit | 0 commentaires

Science fiction ambitieuse et au final décevante pour Jeff Nichols, épaulé par Jaeden Lieberher, Kristen Dunst et Michael Shannon.

Note de la rédaction :

C’est un film sombre que présente Jeff Nichols à la 66ème Berlinale. Sombre car son personnage principal, joué par l’acteur de 12 ans Jaeden Lieberher (Alton), est à la fois lumineux et sensible aux rayons du soleil au point de devoir vivre la nuit et d’être à proximité d’un casque anti-bruit et surtout de lunettes de plongée pour lui éviter ses visions lasers. Sur fond de kidnapping, d’ambiance sectaire, on suit l’enfant dans un road movie en cavale armée, vers un but inconnu et une date, le 6 mars : c’est l’apocalypse pour les uns et l’avènement d’un destin indéfini pour lui. Sa santé se dégradant, ses pouvoirs mystérieux se déclenchent et provoque des réactions destructrices. Un quête d’identité dans laquelle l’accompagnent un Michael Shannon (Roy) inquiet, une Kirsten Dunst (Sarah) aimante et un Joel Edgerton (Lucas) protecteur.

La musique entrainante donne tout de suite le ton d’un film qui veut impressionner et impressionne. Le rythme est haletant, les rôles sérieux et l’enfant incroyablement charismatique. De l’autre côté de cette chasse à l’homme, on retrouve évidemment le FBI et surtout un agent de la NSA, drôle, joué par Adam Driver (Paul Sevier), le Kylo Ren de Star Wars VII. Le duel Driver/Lieberher, de petit génie à petit génie est particulièrement, spécial. Et l’évocation de la NSA, empêtré dans des affaires d’espionnage du personnel politique allemand, a provoqué quelques éclats de rires inattendus dans la salle de projection de la Berlinale, .

On apprécie l’idée, ambitieuse et la large première partie du film jusqu’à que le scénario s’enfonce doucement dans la répétition des lieux, que les énigmes s’accumulent sans être jamais résolues. Pour conclure sur un final rappelant E.T. ou Rencontre du 3ème Type et desservie par des effets spéciaux décevants tout le long. On reste donc sur une note un peu aigre pour la première tentative de Jeff Nichols dans l’univers de la science-fiction.

De Jeff Nichols
Avec Michael Shannon, Joel Edgerton, Kirsten Dunst, Jaeden Lieberher, Adam Driver
Sortie en France le 16 mars 2016
Durée : 1h51
Distributeur : Warner

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: