« Avengers : Infinity War », la fin d’un univers…

26 avril 2018 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

Offrir au public la plus grande réunion de supers-héros de tous les temps était loin d’être suffisant pour célébrer les dix ans des studios Marvel ! Il fallait les mettre à l’épreuve, les pousser dans leurs retranchements, les forcer à s’unir pour faire face à un ennemi commun. Les voilà donc réunis pour livrer leur ultime bataille dans le troisième opus de la saga « Avengers », « Infinity War », inspiré du comics Marvel de 1991, « The Infinity Gauntlet »… Une guerre qui leur coûtera tout ce qu’ils ont…

Affiche du film.

Affiche du film.

Pourtant, au fil des batailles, les Avengers ont déjà beaucoup perdu et sont las de combattre. La désunion règne dans leurs rangs. Chacun suit désormais sa propre voix. Aussi, quand le vaisseau de Thor lance un appel de détresse dans l’espace, personne ne lui vient en aide… Les Asgardiens, peu de temps après la destruction de leur planète, devront affronter seuls Thanos et ses « enfants ». Mais, las et à bout de force, leurs efforts de résistance seront vains… Leur heure est venue et le ton donné dès les premières minutes du film : death and chaos are coming

Rien ne semble pouvoir désormais arrêter Thanos, le super-vilain de l’histoire, voire le méchant le plus réussi de tout l’univers Marvel ! Malgré cela, il a un côté attachant et touchant ! En effet, s’il cherche à réunir les six pierres d’infinité, ce n’est pas pour le pouvoir, mais pour le Salut de l’Univers! Le chef des Titans est certes un tyran, mais il a des idéaux : on est loin des clichés manichéens et c’est ce qui donne du corps et de la crédibilité au personnage interprété en motion capture par Josh Brolin. Ses motivations sont tout à fait vraisemblables, quoiqu’un peu radicales : Les ressources de l’Univers étant limitées, il faut, selon lui, éliminer la moitié des êtres vivants pour éviter la catastrophe. Mais pour réaliser son dessein, il a besoin de réunir les six pierres d’infinité, disséminées aux quatre coins de la galaxie. Ces pierres, à l’origine de l’Univers, une fois rassemblées, garantissent à leur porteur un pouvoir illimité, que Thanos pense être en mesure d’exploiter grâce au gantelet de l’Infini.

Thanos.

Thanos.

Mais ne vous attendez pas à une quête intergalactique, au cours de laquelle vous seriez amenés à découvrir de nouveaux mondes et c’est bien dommage ! Nidavellir, l’étoile qui alimente la forge des nains est magnifique et nous donne un aperçu de ce qu’aurait pu nous réserver les autres planètes de l’Univers ! Le temps, dans ce troisième dans « Avengers : Infinity War » n’est pas à la contemplation, mais, comme son titre l’indique, à l’action.

Le même problème se retrouve dans la mise en scène de nos supers-héros. Faute de temps, leur histoire est à peine évoquée, ce qui pourra dérouter ceux qui ne connaissent pas ou peu l’univers Marvel. Néanmoins, le film est parvenu à retranscrire l’essence même de chaque personnage. Réunir autant de supers-héros dans un même film, sans sombrer dans un inventaire à la Prévert, est un pari difficile, mais réussi !

Si certains personnages ne font qu’une apparition, d’autres sont davantage mis en avant, tels que Tony Stark, Thor ou encore Gamora, la belle-fille de Thanos. Les sentiments qui l’unissent à son beau-père sont particulièrement intéressants, oscillant entre amour et haine. Leur duo est un des plus touchants et atteint son climax au moment où ils réalisent leur amour réciproque. Ces moments de répit sont malheureusement trop peu trop nombreux.

La guerre et l’action sont omniprésentes dans cette nouvelle production Marvel. Le foisonnement de personnages peut parfois conduire à l’asphyxie. Heureusement, les quelques passages plus posés apportent une bouffée d’air frais bienvenue au film, sans oublier les pointes d’humour des gardiens de la galaxie qui lui confèrent un peu de légèreté (malgré la lourdeur de certaines répliques) !

Les gardiens de la galaxie (Star-Lord, Gamora...).

Les gardiens de la galaxie (Star-Lord, Gamora…).

Les joutes d’ego entre les deux interprètes de Sherlock Holmes, Robert Downey Jr. (Tony Stark / Iron man) et Benedict Cumberbatch (Dr Strange) sont également plutôt sympathiques.

Dr. Strange, Tony Stark, Bruce Banner.

Dr. Strange, Tony Stark, Bruce Banner.

Ces moments sont d’autant plus importants qu’ils semblent être les derniers qu’ils auront la (mal)chance vivre ensemble. En effet et de façon un peu paradoxale, dans ce troisième opus de la saga « Avengers », il est davantage question d’adieu que de retrouvaille. On le ressent à chaque plan serré de la caméra.

Le film alterne ces séquences rapprochées pour focaliser notre attention sur les personnages et leurs sentiments, avec des plans éloignés, notamment pour les batailles. Filmé intégralement en IMAX, le rendu visuel est assez plaisant dans l’ensemble, même si l’intégration de têtes humaines sur des méchas n’est pas toujours heureuse. Mais étrangement, on prend davantage de plaisir aux combats rapprochés mettant en scène quelques héros qu’aux grandes batailles épiques impliquant un grand nombre de supers-héros.

La dernière bataille au Wakanda.

La dernière bataille contre Thanos livré au Wakanda.

Ainsi, malgré quelques faiblesses, le rassemblement tant attendu, mais aussi redouté, à la fois par les spectateurs et par les studios Marvel, est plutôt réussi. Même si ces derniers avaient les moyens de leurs ambitions (un budget record de près de 300 millions d’euros, largement supérieur à leurs autres productions), le pari était loin d’être gagné. Le plus dur, maintenant, est d’attendre la sortie du quatrième et ultime opus de la saga « Avengers » pour connaître le dénouement final.

Informations pratiques :

Titre : « Avengers : Infinity War »

Genre : Film d’action / aventure fantastique grand public

D’après l’œuvre et les personnages originaux de : Jack Kirby et Jim Starlin

Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely

Réalisation : Anthony et Joe Russo

Musique : Alan Silvestri

Casting : Robert Downey Jr. (Tony Stark / Iron Man), Chris Hemsworth (Thor), Mark Ruffalo (Bruce Banner / Hulk), Chris Evans (Steve Rogers / Captain America), Scarlett Johansson (Natasha Romanoff / Black Widow), Don Cheadle (le colonel James Rhodes / War Machine), Benedict Cumberbatch (Doctor Strange), Tom Holland (Peter Parker / Spider-Man), Chadwick Boseman (T’Challa / Black Panther), Zoe Saldana (Gamora), Karen Gillan (Nebula), Tom Hiddleston (Loki), Paul Bettany (Vision), Elizabeth Olsen (Wanda Maximoff / Scarlet Witch), Anthony Mackie (Sam Wilson / Falcon), Sebastian Stan (Bucky Barnes / Winter Soldier), Idris Elba (Heimdall), Danai Gurira (Okoye), Benedict Wong (Wong), Pom Klementieff (Mantis), Dave Bautista (Drax), Vin Diesel (Groot), Bradley Cooper (Rocket), Gwyneth Paltrow (Pepper Potts), Benicio Del Toro (The Collector), Josh Brolin (Thanos) et Chris Pratt (Peter Quill / Star-Lord).

Production : Marvel Studios

Distribution française : The Walt Disney Company France

Durée : 2 heures 35

Sortie française : Mercredi 25 avril 2018 / Sortie étatsunienne : Vendredi 27 avril 2018

Visuels : Marvel 2018