Isadora Duncan, une sculpture vivante au Musée Bourdelle

23rd novembre 2009 | Par Alienor de Foucaud

Hommage à Pina Baush du 11 au 28 novembre au théâtre de la ville

18th novembre 2009 | Par Amelie Blaustein Niddam

Merce Cunningham

27th octobre 2009 | Par Alienor de Foucaud

Pina Bausch

27th octobre 2009 | Par Alienor de Foucaud

Pina Baush : dernier hommage

2nd juillet 2009 | Par Charlotte

Pina Bausch est morte mardi 30 juin à l’âge de 68 ans alors qu’elle était encore dimanche dernier sur scène, à l’Opéra de Wuppertal. Sa compagnie, composée d’une quarantaine de danseurs et danseuses est désormais orpheline tout comme ces innombrables admirateurs.
Philippina Baush, dit Pina a grandi en Allemagne dans la Ruhr dans l’agitation permanente de l’hôtel-restaurant-café que tenaient ses parents. Elle s’inspirera de ces instants de vie pour nourrir son œuvre dont l’extraordinaire « Café Müller » qui retranscrit avec une force troublante le concentré de déstinées qui se jouent près d’un comptoir entre un homme et une femme, entre l’abandon et le désir. Tour à tour princesse aveugle pour Fellini, porte-parole à l’aide de ce long corps osseux de la condition féminine, muse d’Almoldovar ou encore véritable révélatrice de grâce féroce dans « Orphée et Eurydice », « Iphigénie en Tauride » et « le Sacre du Printemps

Pina Bausch, chorégraphe de génie, est décédée

30th juin 2009 | Par Charlotte

Pina Bausch est morte ce matin à l’âge de 68 ans alors qu’elle s’était fait diagnostiquer un cancer la semaine dernière. La chorégraphe était devenue célèbre en France grâce à ses créations « les 7 pêchés Capitaux » et « Barbe Bleue » qui mêlaient avec grâce et génie le théâtre et la danse .
Le tournage d’un Biopic de sa magnifique carrière devait débuter en septembre sous la direction de Win Wenders suite à une apparition remarquée de la chorégraphe dans le film « Habla con ella » de pedro Almoldovar.

Des Américains à Paris : Alvin Ailey American Dance Theater au théâtre du Châtelet

16th juin 2009 | Par Pauline

Pour son 50ème anniversaire, la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater proposera des classiques de son répertoire et certains de ses nouveaux ballets inédits en France.

Orphée et Eurydice par Marie Chouinard : que d’émotion !

12th mai 2009 | Par Juliette

Quel étrange spectacle! Une chose est sûre : impossible d’y rester indifférent.

D’ailleurs les spectateurs s’en sont bien gardés, affichant des opinions aussi tranchées que sincères. Une partie de la salle est sortie, en pleine représentation ou dès la tombée du rideau, comme exaspérée par cette interprétation très personnelle du mythe bien connu d’Orphée. D’autre n’ont pas hésité à mettre de côté leur timidité pour crier des  » Bravo!  » , mais aussi des  » Extraordinaire!  » avec un enthousiasme saisissant.