Une galerie street art secrète sous Paris ?

23 novembre 2011 Par Elodie Rustant | 2 commentaires

C’est à New York que tout a commencé. Un groupe, nommé The Underbelly Project (le « projet bas-ventre »), a secrètement investi une station de métro désaffectée de la Grosse Pomme. Une centaine d’artistes, anonymes et célébrités du street art (Ron English, Swoon et Revoky), ont travaillé plusieurs mois dans les galeries souterraines à la lueur de lampes de poche.

Le projet n’a été dévoilé que par des photographies publiées sur le site du Times. Puis, silence complet.

Ce n’est que le dimanche 20 novembre que le groupe d’artistes s’est exprimé au moyen d’un communiqué sur le Huffington Post. L’information est tombée : les graffeurs prennent cette fois possession du métro parisien ! Aucune information précise donnée mais les artistes travailleraient actuellement dans une station désaffectée sans lumière ni ventilation. Certaines photos commencent à circuler sur la Toile.

Cette volonté de création artistique en totale marge de l’univers des galeries ou du marché de l’art est revendiquée par The Underbelly Project qui s’explique de la manière suivante :

« The art world is abuzz about an exhibit that neither spectators nor buyers are able to see. »

Le message est clair, le groupe refuse de participer à l’engouement croissant du marché de l’art pour le street art. Difficile en effet d’oublier « Keep it spotless », le célèbre pochoir de Banksy arraché à 1 230 000 € chez Sotheby’s en 2008.
Ici pas de public donc pas d’acheteurs potentiels. Toutefois, une information diffusée entre autres dans Le Monde révèle que le groupe serait présent à la prestigieuse foire d’art contemporain Art Basel Miami Beach en décembre. So what ?

Affaire à suivre et un bon conseil, évitez l’expédition nocturne dans les catacombes avec votre lampe de poche pour débusquer les graffeurs !

Photos :
Meggs, Crédit photos: Flickr Vandalog, RJ Rushmore, Workhorse and PAC
Flying Fortress, The London Police et Ripo, Crédit photos: Flickr Vandalog, RJ Rushmore, Workhorse and PAC

Une galerie street art secrète sous Paris ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. celine in paris

    Les photos de l’article du huffington post étaient superbes!! mais l’article a depuis disparu …alors info ou intox??

Laissez un commentaire: