Théâtre du Monde invite aux voyages à La Maison Rouge

20 octobre 2013 Par
Bérénice Clerc
| 1 commentaire

photo(13)

Théâtre du Monde, la nouvelle exposition de La Maison Rouge Fondation Antoine de Galbert propose de multiples voyages artistiques au pays du collectionneur David Walsh.

photo(14)

Aller à La Maison Rouge c’est être certain de faire un beau voyage, une balade artistique parfois légère, souvent profonde, dense et gage de talents reconnus ou à découvrir souvent avant les autres. Pour sa dixième exposition de collection particulière, Jean-Hubert Martin assure le commissariat de l’exposition des objets David Walsh, fondateur du Mona en Tasmanie.

photo(15)

Oubliez les conventions muséologiques, les murs blancs de toiles couverts, les cartels trop classiques, laissez-vous transporter par les pièces hétérogènes de l’exposition. Chaque salle est un voyage, art ancestral, art premier, brut, moderne, contemporain, dessins, sculptures, vidéos, installations, peintures, photos, objets du monde entier tout y est et se rencontre avec grâce. La scénographie de Tijs Visser et Adrian Spinks donne vie à toutes les pièces.

photo(16)

L’art extra occidental rencontre à merveille l’art des artistes contemporains, une salle entière est consacrée à l’Océanie, des cabinets de curiosité font sourire ou bouleversent, les antiquités se mêlent aux œuvres de Marina Abramovic, Berlinde de Bruyckere, Jake & Dinos Chapman, Wim Delvoye, Emily, Zilvinas Kempinas, Iannis Kounellis, Juul Kraijer, Sidney Nolan, Claude Rutault, Markus Schinwald, Jason Shulman, Felice Varini, Sandra Vásquez de la Horra, Erwin Wurm, Ah Xian et bien d’autres…

photo(17)

Des relations de forme, de fond, des harmonies, des contrepoints, des correspondances inattendues dévoilées grâce à une série de thématiques comme le regard, le corps, le double, la guerre…

Des œuvres magnifiques à parcourir des yeux ou à observer de longues minutes interpellent et font voyager dans le monde géographique et temporel humain.

photo(18)

Cette exposition est une vraie réussite, de salle en salle, d’étage en étage, sans oublier l’espace extérieur et sa poétique œuvre où la pluie dessine des mots en disparition permanente.

photo(19)

Pour vous réchauffer et passer un délicieux moment avant ou après l’exposition, n’hésitez pas à découvrir la nouvelle scénographie d’Emilie Bonnaventure pour le Rose Bakerie Culture.

Toute La Culture est vraiment ravie de conseiller La Maison Rouge dans son guide « Le Meilleur de la Culture à Paris »à découvrir dans toutes les librairies pour essayer toutes les bonnes adresses.

Visuels : (c) : Bérénice Clerc


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *