« The Falling Man »: symbole de la chute des Etats-Unis

13 septembre 2016 Par Camille Bardin | 0 commentaires

« The Falling Man » ou la photographie d’un homme, calme, suspendu dans les airs et le temps. Contraste fracassant avec la réalité de l’instant. Une des rares photos d’un homme en train de mourir ce 11 septembre 2001.

8h14, une des tours du World Trade Center vient d’être touchée par un avion détourné par l’organisation terroriste Al Qaida. Richard Drew, photographe pour l’agence Associated Press est dépêché sur les lieux du drame. Là bas règne le chaos et la terreur. Très vite, l’artiste s’aperçoit que dans le désespoir, des hommes et femmes, pris au piège par les flammes ont comme ultime solution de se jeter par les fenêtres. La scène est terrifiante. Immortalisée par l’objectif du photographe, elle va rapidement devenir le symbole du drame qui a touché les États-Unis ce jour.

Contraste fracassant.

Le lendemain du drame, le quotidien The New York Times fait le choix audacieux de la choisir en Une. Les autres journaux ont préféré à l’homme qui tombe des photos de personnes traumatisées ou blessées par l’attaque. La photo dénote. L’homme semble calme et suspendu dans les airs et le temps. Le contraste avec la réalité de l’instant est fracassant. Dans sa chute l’homme va emporter les espoirs d’un peuple américain persuadé d’avoir imposé la paix, dix ans plus tot, lors de la chute de l’URSS. Cette photo sera l’une des rares montrant un homme en train de mourir ce jour. D’une mort interminable à laquelle le monde entier s’identifie. Car pour Richard Drew, « les gens se [disent] qu’ils auraient pu faire le même choix que cet homme. »

L’homme qui tombe, toujours inconnu.

Au total, 2753 personnes sont décédées ce 11 septembre 2001. Parmi ces victimes, 1115 n’ont toujours pas été identifiées. C’est le cas de l’homme qui tombe. Malgré les recherches de Richard Drew personne ne sait de qui il s’agit. Selon le photographe qui a zoomé un maximum son cliché, il pourrait s’agir d’un des employés du Windows on The World, un restaurant en haut d’une des tours du World Trade Center. Ce qui pourrait expliquer la sorte de tunique qu’il porte, qui serait en fait un tablier. Mais sans élément solide, le mystère demeure.

Pour Richard Drew, interrogé par le Magazine Times à l’occasion des 15 ans de l’attaque terroriste, ce qui est sûr c’est qu’il « ne regrette absolument pas d’avoir pris cette photo » qui a définitivement marqué l’Histoire.

Visuel: Capture d’écran de l’article d’Esquire consacré à la photographie de Richard Drew.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: