Retour sur « les années Grace Kelly » à l’Hotel de Ville

17 juin 2008 Par admin | 0 commentaires

Du 10 juin au 16 août 2008, la Mairie de Paris rend hommage à Grace Kelly, la star hollywoodienne devenue Princesse de Monaco.

Après avoir connu un véritable succès au Grimaldi Forum de Monaco l’été dernier, l’exposition « Les Années Grace Kelly, Princesse de Monaco » fait halte à Paris. L’occasion pour les parisiens de découvrir – ou de redécouvrir – la vie hors du commun de cette star de cinéma devenue Princesse.

L’exposition se découpe en plusieurs espaces qui correspondent chacun à un moment clé de la vie de Grace Patricia Kelly. Dans la première salle, le visiteur embarque pour Philadelphie, où l’actrice a grandi, et pour New-York où elle a fait ses débuts. Là, trônent des reliques de son enfance, comme le Scrapbook dans lequel elle colle avec soin tous les petits objets intéressants qu’elle peut trouver. Des photos de ses débuts permettent de se faire une idée des années de vaches maigres que vit l’actrice à New-York.

Très rapidement, elle est remarquée et la deuxième salle est consacrée à sa carrière cinématographique. En cinq ans, elle enchaîne 11 films, dont la plupart figure dans l’exposition sous forme d’affiches ou d’extraits. Le plus intéressant est sans doute de se pencher sur la correspondance qu’elle entretient avec les plus grands: Gary Cooper, Fred Zinnemann ou Cary Grant. Aux travers de cette correspondance, l’exposition témoigne aussi de la profonde amitié qui la lie à Alfred Hitchock. Le maître du film à suspense en avait fait l’une de ses actrices fétiches avant son mariage avec le Prince Rainier.

Et c’est justement sur ce mariage et sur la rencontre qui l’a précédé que revient la troisième salle. Dans celle-ci, figurent les télégrammes qu’elle échange avec le Prince Rainier après leur rencontre, sa robe de mariée et les images de son mariage, le 19 avril 1956, diffusés sur un grand écran.

Vient ensuite la « deuxième vie » de Grace Kelly, en tant que Princesse de Monaco. Cette nouvelle vie, qui lui vaudra une véritable fascination de par le monde, est d’abord marquée par des obligations politiques et diplomatiques. En témoignent, les correspondances de la Princesse avec les plus grands de ce monde et cet étage réservé aux plus belles robes qu’elle a porté aux cours des bals et des galas qu’elle a organisé.

Mais cette vie est aussi marquée par un bonheur familial sur lequel revient l’exposition au travers de photographies, de dessins de ses enfants, et de vidéos prises par la Princesse elle-même.

Autant de souvenirs personnels qui rappellent le destin exceptionnel de la Princesse Grace dont, selon les mots de Frédéric Mitterrand, commissaire de l’exposition, « la mort prématurée [...] survenue il y a vingt-cinq ans l’a inscrite dans la lignée tragique des destins de légende en lui conférant le rayonnement intemporel des contes de fées« .

Salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville, 5 rue Lobau, Paris 4e, Entrée libre et gratuite tous les jours sauf dimanches et fêtes, de 10h à 19h


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: