[Portrait] Sarkis, artiste de la culture et de la mémoire

21 mai 2015 Par
Alice Aigrain
| 0 commentaires

Sarkis n’en finit pas d’affirmer son désamour des frontières. Lui né en Turquie en 1938, d’origine arménienne installé en France depuis plus de 50 ans, est devenu le symbole de la Biennale de Venise 2015. Alors que le monde entier fait effort de mémoire en ce triste centième anniversaire du génocide arménien, regardant amèrement vers la Turquie qui, une fois de plus, ne l’a pas reconnu, l’artiste plasticien Sarkis s’expose au pavillon turque et arménien. Rappelant une fois de plus qu’il est attaché aux cultures et non aux frontières devenant ainsi l’emblème d’une réconciliation possible. Portrait d’un plasticien adoré des institutions depuis les années 60, qui continue à dire sa vision du monde à travers son œuvre.