Le musée de Valence, un petit bijou de la Drôme sur la route de vos vacances

27 juillet 2018 Par
Lucile Brusset
| 0 commentaires

Le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de la ville de Valence accueille en ce moment une exposition qui dévoile les collections cachées du musée, dans une scénographie exceptionnelle et onirique imaginée le créateur Philippe Model. Pour l’occasion, Toute la Culture s’est penché sur ce charmant musée valentinois. 

musee-valence-wef_2017_a6_dsc6274

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Valence fait partie de ces musées de province méconnus, que l’on découvre, soit parce que l’on vit dans leur ville, soit parce que l’on y passe. Et pourtant, le négliger serait une belle erreur ! Riche de plus de 2000 œuvres exposées,  ce « musée encyclopédique » selon les mots d’Olivier Lossi, responsable du service MédiationS, propose à travers ses collections d’archéologie, de beaux-arts, d’histoire naturelle et d’arts décoratifs  de vous faire voyager de la préhistoire à l’art contemporain.

Le Musée de Valence, c’est d’abord un lieu. Installé dans l’ancien palais épiscopal du vieux centre valentinois, le musée propose, depuis sa terrasse panoramique, une vue imprenable sur les paysages grandioses du Vercors et de l’Ardèche. C’est peut être cet ancrage dans le paysage de la Drôme verte et bucolique qui caractérise le mieux le musée de Valence. Ainsi, trouve-t-on, à côté de ses riches collections de tableaux de Dufy, Delacroix, Boudin, Corot, ou encore d’Hubert Robert (le musée possède la troisième collection au monde d’œuvres d’Hubert Robert, derrière le Louvre et le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg !) des pépites d’artistes ayant pris la nature drômoise pour muse. André Lhote et son académie d’été à Mirmande, Albert Gleizes et Moly-Sabata, résidence d’artistes située à Sablons…des artistes et des lieux imprégnés de la beauté des paysages drômois.

Les Bergers d'Arcadie - Hubert Robert

Les Bergers d’Arcadie – Hubert Robert

Les traces du passé de Valence et de sa région sont visibles dans les collections mais aussi dans l’architecture du musée, l’ancien palais épiscopal du Moyen Âge, lui-même construit sur l’emplacement d’un odéon (petit théâtre) romain. Ainsi la section « Archéologie » propose-t-elle au visiteur de se plonger dans cette histoire ancienne, et de découvrir les transformations de la cité, de l’antique Valentia à la ville médiévale et moderne. «Il faut savoir que Valence a un riche passé gallo-romain mais aussi que la zone Drôme-Ardèche est l’une des zones les plus riches de France en matière d’archéologie préhistorique. Le musée conserve des œuvres d’art de la période magdalénienne – celle de Lascaux – et de la période suivante, notamment un étonnant os gravé de plusieurs centaines d’encoches qui pourrait être une sorte de calendrier » nous explique ainsi Olivier Lossi.

Jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire et non loin de l’une des plus belles places de la ville, ce musée fondé en 1850 est sans aucun doute à visiter si vous passez dans le coin…cependant, n’oubliez pas de profiter aussi de la ville valentinoise ! A ce titre, le musée s’associe pour l’été au Service Patrimoine – Pays d’art et d’histoire / Valence Romans Agglomération pour proposer aux visiteurs une double visite commentée, à la découverte des trésors de la ville et du Musée de Valence…(plus d’informations ici).

Musée de Valence – art et archéologie. 4, place des Ormeaux, 26000 Valence. Tél: 04 75 79 20 80. Ouvert le mardi de 14 h à 18 h et du mercredi au dimanche de 10 h à 18 h. Nocturne le 3e jeudi de chaque mois jusqu’à 21 h.

Visuels : ©Musée de Valence, photo Cyril Crespeau
Hubert Robert, Les Bergers d’Arcadie, 1789 © Musée de Valence, photo Philippe Petiot

[Article partenaire]