Les vernissages de la semaine du 4 Mai

4 mai 2017 Par
Eloise Sibony
| 0 commentaires

La rédaction de Toute la culture a sélectionné pour vous des vernissages. Dans le quartier du 3ème arrondissement, cette semaine le quartier du Marais offre la possibilité d’aller découvrir des oeuvres évoquant des thèmes comme la psychanalyse ou qui réouvre pour certains les portes de la petite enfance. 

Nina Childress – Marc-Antoine Fehr « couplages de corps de peinture », à la Galerie Bernard Jordan

 web-2

La galerie Bernard Jordan propose une conversation picturale entre Nina Childress et Marc Antoine Fehr qui présenteront leur oeuvre l’une en face de l’autre pour imager une discussion. Marc Antoine Fehr lui réouvre la porte de l’enfance avec un train, il explique : « Une fois installé chez moi, ce petit train a commencé à fortement me toucher et je savais, que j’allais le peindre. Ce sujet pourtant si narratif a en lui le pouvoir de quitter l’anecdote pour rejoindre ce qu’on pourrait banalement nommer l’universel. J’ai cru voir dans ce tracé si enjoué et tout en courbes une image très condensée de notre pauvre vie. » Ces deux oeuvres sont alors exposés dans cette galerie pour se répondre et laisser aux visiteurs libre court à leurs imaginations.

Vernissage le samedi 6 Mai 2017. Exposition du 04 mai 2017 au 03 juin 2017 à la galerie Bernard Jordan, 77 rue Charlot. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 19h.

 

Group Show, à la Galerie de multiples

gdm

Une exposition collective avec Peter Downsbrough, Allan Kaprow, Olivier Mosset, Bill Owens, Steven Parrino, un réel « group show ».

Vernissage le samedi 6 Mai 2017. Exposition à la galerie de multiples, 17 rue Saint Gilles.

Wilfried Histi – Frederic de Petiville, Association Libre, à la galerie Pijama 

18118910_708224329382858_5386304291903638330_n

Dans cette galerie qui offre la possibilité aux jeunes artistes d’exposer pour la première ou l’une des premières fois, une exposition sur la psychanalyse aura lieu très prochainement. Wilfried Histi et Frédéric de Petiville présentent en sculpture et peinture l’absence et la présence et créent un dialogue visuel qui invite à l’intropsection.

Vernissage Jeudi 4 Mai à 16h00. Exposition à la galerie Pijama au 82 rue de Turenne.

Les Garouste, complot de famille, à Galerie Templon 

unnamed-3

C’est une exposition bien singulière qui sera présentée cet été au Château de Hauterives dans la Drôme. Singulière à double titre. Pour la première fois, Gérard Garouste figure emblématique de la peinture française et son épouse, Elizabeth Garouste, designer, exposent ensemble. Pour la première fois, c’est leur passion commune pour l’art brut qui les réunit, la même où le facteur Cheval a érigé son célèbre Palais Idéal, devenu référence mondiale de l’art brut.

Vernissage le 5 mai en présence d’Elizabeth et Gérard Garouste. Exposition au château de Hauterives/ Drôme du 6 mai au 31 aout 2017.

Coexistence et conflit d’Annette Luycx, à la Galerie Melkart 

power-game-49x95

Les images d’Annette Luycx sont pronfondément humaines et visent à l’émergence d’un lyrisme de la vie quotidienne qui prend de nouvelles dimensions à travers l’amour de l’artiste pour les gens et leur caractère unique. Inspirée par sa passion pour le théâtre et l’âme humaine, elle fait des photomontages pour exprimer des tensions entre les gens, des désires indécis et des situations d’anxiété et d’aliénation. Dans cette série de photomontage, elle se concentre sur le monde énigmatique des relations humains. Elle visualise des états psychologiques étranges entre les gens.

Vernissage vendredi 5 mai à 19h. Exposition à la galerie Melkart du 5 au 27 mai du mardi au samedi de 14h à 19h (sur rendez-vous). 3 rue Blondel.

Mi-amis, mi-vampires à la galerie Le Temple 

unnamed-2-2

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables… s’imposent pour certains, ou sont pour d’autres des partenaires incontournables de la vie quotidienne, jusque dans nos espaces les plus intimes. Comment s’abstraire d’une interférence nuisible, comment détourner leurs usages premiers, comment les associer à d’autres fonctions, comment nous en libérer,  comment contrôler leurs accès, comment les faire participer raisonnablement à notre quotidien ?
Quelle place faire à ces outils numériques mi-amis, mi-vampires ?
Devons-nous jouer avec eux ou les laisser se jouer de nous ?

Encadrés par les designers Ludovic Roth et Jérôme Gauthier, les étudiants de 4e année répondent à ces questions en exposant des projets ludiques, prospectifs et pragmatiques.
Vernissage 10 mai à la Galerie Le Temple. Exposition du mardi 9 mai au samedi 13 mai de 12h à 20h et le dimanche 14 mai de 12h à 19h. 153, avenue Ledru-Rollin.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *