Vernissages de la semaine du 28 septembre

28 septembre 2017 Par
Terence Gerber
| 0 commentaires

Ça y est, vous êtes entrés dans la spirale du travail. La fin du mois de septembre marque pour vous le début d’une nouvelle année, d’une nouvelle habitude. Pour rendre cette habitude un peu moins « habituelle » et monotone, Toute La Culture vous propose d’aller la saupoudrer d’une dose de culture. Le site culturel, mondialement reconnu pour ses journalistes, a fait le tri, pour vous, des vernissages de la semaine du 28 septembre. Profitez…

Jeudi 28 septembre :

Les Noirs de Marfaing
Une exposition d’André Marfaing

Du 21 au 28 octobre 2017. Vernissage le jeudi 28 septembre à partir de 18h. Galerie Berthet-Aittouares, 14-29 Rue de Seine, 75006 Paris.

download

On commence cet agenda avec l’exposition d’André Marfaing, Les Noirs de Marfaing. Les premières œuvres de l’artiste, peintes à l’huile, présentent une matière généreuse, épaisse, posée avec une virulence qui signale l’influence de l’expressionnisme abstrait. En 1970, celui-ci utilise l’acrylique comme un nouveau médium pour organiser l’espace de la toile selon des combinaisons de plus en plus épurées. L’originalité de Marfaing se manifeste dans ces créations puissantes qui privilégient les rapports entre le noir et le blanc.

De quoi ce monde est-il le miroir ?
Une exposition de Chourouk Hriech

Du 28 septembre au 10 décembre 2017. Vernissage le jeudi 28 septembre à partir de 16h en présence de l’artiste. Le Centre d’Art Contemporain de Chanot, 33 Rue Brissard, 92140 Clamart.

chourouk

Le monde de Chourouk Hriech nous immerge au cœur de représentations fantasmagoriques qui nous happent et se confondent avec l’échelle humaine, dans lesquelles s’entrelacent l’urbain et la nature. Ces représentations fragmentaires de noir et blanc superposent les époques comme les paysages. Issus de prises de notes urbaines, de lectures et recherches, les traits que trace l’artiste assemblent un vocabulaire qui se construit au fil de ses déplacements.

Vendredi 29 septembre :

Un Voyage en Russie
Une exposition de Vincent Perez

Du 29 septembre au 28 octobre 2017. Vernissage le 29 septembre à partir de 18h30 en présence de l’artiste. Galerie Folia, 13 Rue de l’Abbaye, Paris, 75006 Paris.

vincent-perez

En écho à l’ouvrage éponyme à paraître chez Delpire éditeur le 5 octobre, l’exposition Un voyage en Russie propose de découvrir les œuvres de Vincent Perez réalisées à l’occasion de quatre voyages en compagnie de l’écrivain Olivier Rolin, lui aussi amoureux et fin connaisseur de ce grand pays. D’Arkhangelsk au nord, à Astrakan au sud, de Saint-Pétersbourg à l’ouest à Oulan-Oude à l’est, les deux hommes mêlent leurs regards et leurs écritures et saisissent avec justesse l’atmosphère de feu et de glace d’une civilisation unique.

Visuel : Le passage entre les îles de Solombala et de Khabarka © Vincent Perez

Samedi 30 septembre :

Hôtel du Pavot 2

Du 30 septembre 2017 au 4 février 2018. Vernissage le samedi 30 septembre à partir de 15h. Parc culturel de Rentilly, 1 Rue de l’Étang, 77600 Bussy-Saint-Martin.

hotel-du-pavot-2

Véritable écho – sorte de « saison 2 » – de l’exposition précédente (Hôtel du Pavot…) présentée au château, la scénographie reprend le même dispositif, à savoir une succession d’espaces conçus comme autant de chambres formant hôtel. Cette fois, le visiteur est invité à le parcourir pour y découvrir des œuvres qui lui procureront une étrange sensation de déjà-vu. Et pour cause : de façon systématique, chacune des œuvres proposées dans l’exposition s’affirme avant tout par un jeu de dédoublement.

Réservation obligatoire : reservation@fraciledefrance.com

Mercredi 4 octobre :

Les Log Cabin quilts ou la fondation des États-Unis

Du 5 septembre au 31 octobre 2017. Vernissage le mercredi 4 octobre. Fondation des États-Unis, 15 Boulevard Jourdan, 75014 Paris.

log-cabin-web

On termine cet agenda par l’exposition Les Log Cabin quilts ou la fondation des États-Unis, qui a lieu chez cette dernière. Pour information, la personne qui a fait cet agenda a le regret de vous annoncer son prochain départ du journal. Big up à tous les lecteurs. L’exposition présente un florilège de Log Cabin de la collection de Charles-Edouard de Broin, de pièces datant des 19 et 20 èmes siècles. Qu’il soit ici remercié de les mettre à disposition du public de la Fondation des États-Unis encore cette année.

Visuels : Logo et photos officiels