Les vernissages de la semaine du 23 mars

23 mars 2017 Par
Bénédicte Gattère
| 0 commentaires

Cette semaine est placée sous le signe du dessin, qu’il soit ancien ou contemporain. C’est l’occasion de retrouver ce qui fait l’essence de l’art. Car dans le geste de tracer une première ligne sur une feuille blanche se trouve l’impulsion créatrice. Allons donc plonger dans les arcanes de la création artistique !

Salon du Dessin

salon-du-dessin-2017_copie

Comme chaque année reviennent pour notre plus grand plaisir les salons consacrés aux arts graphiques, avec en premier lieu, le Salon du dessin qui se tient au Palais Brongniart. Ce salon-phare réunit les galeries internationales parmi les plus en vue et embrasse toutes les époques, du dessin ancien au dessin contemporain. Amateurs et spécialistes ne manquent pas ce rendez-vous, aux ambiances feutrées et aux conversations courtoises.

Du 22 au 27 mars, toutes les informations ici.

 

DDessin

index

Cette manifestation en parallèle du salon officiel a pour ambition de donner à voir la jeune création en matière d’arts graphiques. Pour sa 5e édition, elle accueillera une vingtaine de galeries françaises et étrangères. Parmi les artistes présentés à l’Atelier Richelieu on trouvera des illustrateurs de bande dessinée et DDessin{17} sera aussi l’occasion d’écouter une conférence sur le dessin à l’ère numérique. En somme, DDessin se pense comme un cabinet d’arts graphiques innovant.

À voir du 24 au 26 mars à l’Atelier Richelieu, 60, rue de Richelieu, Paris (2e).

 

Drawing Now

Pour ce qui est du dessin actuel, le salon du dessin contemporain Drawing Now n’est pas moins incontournable que le salon officiel. Pour la dixième année consécutive, il investit le Carreau du Temple en plein cœur de la capitale. Comme à l’accoutumée, de très belles découvertes seront certainement à faire !

Du 23 au 26 mars, toutes les informations ici.

 

Du BRUIT à la galerie Xippa

1701-160-x-160-cm_web-768x576

L’artiste argentin Pablo Siquier présente pour la première fois en France une exposition personnelle, et ce sera à la galerie Xippas. Une œuvre murale sera présentée à cette occasion, ainsi qu’une série de tableaux récents. Le peintre a pour particularité de se référer au travail de Iannis Xenakis, architecte qui a collaboré avec Le Corbusier, mais surtout compositeur, initiateur de la musique « stochastique ». Prenant pour modèle idéel les partitions de musique soumises aux règles et procédures mathématiques, les compositions de Siquier sont générées par ordinateur, à l’aide d’un logiciel 3D.

Vernissage le samedi 25 mars au 108, rue Vieille du Temple, Paris (3e).

 

« Mouvement : hésitation – décision », une exposition de Lars Fredrikson

lars_fredrikson_galerie_in_situ_2015_g

Toujours dans le bruit, la galerie In Situ vous propose une plongée dans les sculptures sonores du suédois qu’elle a déjà exposé en 2015.
Lars Fredrikson mène depuis 1965 un travail de prospective sur la notion d’«espace plastique». Ses recherches trouvent leur aboutissement dans la réalisation de ses «sculptures sonores».

Vernissage le samedi 25 mars au 14, boulevard de la Chapelle, Paris (18e).

La galerie Gabrielle Maubrie : 30 ans de Made in France

1

Alors que la galerie Gabrielle Maubrie représente de nombreux artistes américains et, plus largement, internationaux, elle choisit pour fêter ses trente ans d’existence de se focaliser sur les artistes français qu’elle a déjà pu exposer jusqu’ici.

Vernissage le samedi 25 mars, 24, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, Paris (4e).

 

Visuels : Courtesy galerie Xippas ;

Lars Fredrikson, Ascendant – Descendant © Rebecca Fanuele ;

Luc Lapraye, Loi Carrez, Courtesy Gabrielle Maubrie.