Les vernissages de la semaine du 13 avril 2017

13 avril 2017 Par
Bénédicte Gattère
| 0 commentaires

La sélection Toute la culture des vernissages de la semaine est faite pour tous les curieux et amateurs d’art contemporain ! On a retenu pour vous les expositions personnelles d’artistes qui nous ont plu.

Six œuvres monumentales dans 22,48 m²

celebration_3

Les duos de jeunes artistes se multiplient et se révèlent souvent percutants. Pour l’heure, il s’agit d’Émilie Brout et Maxime Marion qui viennent respectivement de l’ENSA de Nancy et de l’ESA d’Aix-en-Provence. « QUICKENING » sera leur troisième exposition personnelle. Les artistes y présenteront six nouvelles pièces et séries créées depuis 2016. Entre vidéos, installations et sculptures, Sarah Ihler-Meyer, critique d’art, range leurs œuvres dans le « post-internet, post-photographie, post-humain… Pour elle, « Émilie Brout & Maxime Marion semblent métaboliser tous les « post ». Faisant voler en éclats les dualismes classiques opposant l’organique et le technologique, le réel et le virtuel, l’humain et l’animal, le sauvage et le domestique ou encore l’original et la copie, le duo prend acte d’une réalité cyborg, hybride de nature et de culture toujours déjà advenue mais qui ne cesse d’accroître ses potentialités avec l’essor des technosciences. Quickening met ainsi en œuvre plusieurs zones d’indistinction entre des pôles a priori antinomiques. […] »

Vernissage  jeudi 13 avril au 30, rue des Envierges, Paris (20e)

Des monstres tendres à la Semiose Galerie

larger

Avec « Metaphysical Casino », Stefan Rinck bénéficie d’une exposition personnelle entièrement consacrée à ses sculptures de monstres. Déroutants, énigmatiques mais le plus souvent doucement comiques, ils forment un bestiaire original et séduisant. L’artiste originaire de Hambourg travaille ses sculptures de pierre en taille directe, reprenant le savoir-faire des artisans du Moyen Âge. La veine médiévale qu’il cultive se retrouve d’ailleurs dans ses sujets, que l’on croirait tirés des chapiteaux d’une église romane. Seulement, il s’agirait d’un artisan irrévérencieux qui aurait traversé les époques…

Vernissage jeudi 13 avril au 54, rue Chapon, Paris (3e)

Œuvres au fusain à la galerie Patricia Dorfmann

wu-xiaohai_danse-avant-de-dormir_40x50-cm_fusain-sur-papier_2009

L’artiste chinois Wu Xiaohai donne à voir des mondes un peu étranges, où le bizarre fait irruption dans le quotidien, jusqu’à le contaminer et le faire basculer dans une « inquiétante étrangeté »… Le style de ses fusains oscille entre Hans Bellmer et Giorgio de Chirico, le surréaliste. « Destin » est une exposition qui fera appel à votre sensibilité et à votre imagination.

Vernissage le vendredi 14 avril de 14h à 20h au 61, rue de la Verrerie, Paris (4e)

Visuels :  Émilie Brout & Maxime Marion, Lightning Ride, 2017, vidéo © courtesy galerie                   22, 48 m2 ;

Stefan Rinck, Misanthrop, 2013, 39, 5 × 35 × 18 cm,  grès © Courtesy Cruise&Callas gallery ;

Wu Xiaohai, Danse avant de dormir, 40×50 cm, fusain sur papier, 2009 © courtesy galerie Patricia Dorfmann

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *