Les vernissages de la semaine du 09 juin

9 juin 2016 Par Florence Prunier | 0 commentaires

Les vernissages mettent particulièrement la matière à l’honneur avec un art plastique. Il s’agit de se laisser prendre par elle pour mieux la comprendre. 

Thérapie de groupe- Acte I d’Arnaud Martin du jeudi 9 au 21 juin à la Pijama Galerie

Installé dans leur nouvelle galerie rue de Turenne, la Pijama Galerie expose les dessins et peintures d’Arnaud Martin et deux œuvres de Shiva Shaffii. Les formes humaines apparaissent entre noir et blanc, ombres et lumière, qui sont prêtes à s’entre pénétrer.

Pure Fiction du vendredi 10 juin au vendredi 22 juillet à la galerie Marian Goodman

« Né, élevé, instruit dans un milieu et une culture uniquement du « verbal » je peins pour me déconditionner » déclare Henri Michaux. Ce qu’ont en commun les artistes qui exposent leurs œuvres, c’est d’exprimer non seulement par celles-ci, mais aussi par leurs écrits. Ainsi, Josef Strau se décrit comme « un artiste qui écrit et un écrivain qui fait de l’art ».

¿Como te voy a olvidar? (Comment pourrais-je t’oublier?) du 10 juin au samedi 30 juillet à la galerie Emmanuel Perrotin

Seize artistes en lien avec le Mexique nous font découvrir une partie de la scène artistique mexicaine actuelle.

Accrochage #1 du samedi 11 juin au 22 juillet à la galerie Catherine Putman

La galerie Catherine Putman expose Knopp Ferro, Imi Knoebel, Bernard Moninot, Carmen Perrin et Georges Rousse.

Farah Atassi du 11 juin 2016 au 30 juillet à la galerie Xippas

L’exposition s’articule autour de deux notions: fond-figure ou fond-objet. Dans la première partie, l’artiste revisite des thèmes classiques de la peinture: nature morte, nu. Dans la seconde partie, les illusions d’optique créées permettent de s’immerger dans l’espace artistique.

Simon Faithfull, «Does The World Exist (when I’m not ther)» du 11 juin au 9 juillet à la galerie Polaris

Les œuvres d’art tentent difficilement d’apporter leur élément de réflexion sur la question métaphysique: « Le monde existe-t-il (quand je ne suis pas là? ».

Fragile de Ingrid AR et Hernani Cor du samedi 11 juin au vendredi 8 juillet à la galerie Satellite

27 plasticiens se sont réunis pour exposer Fragile.

Visuel: Fondation Ricard


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: