Les vernissages de la semaine du 29 juin

29 juin 2017 Par
Donia Ismail
| 0 commentaires

Cette semaine, de 20ème arrondissement au Marais, la rédaction de Toute La Culture vous propose d’assister à des vernissages aussi divers que riches : entre peintures, photos, performances artistiques , les expositions de cette saison sont fascinantes: à ne manquer sous aucun prétexte! !

Jeudi 29 juin:

«Les Intentionnels» :

werner_rohde_mann_mit_maskeInstallée dans une ancienne salle de sport du Haut-Marais depuis 2007, la galerie Polaris, dirigée par Bernard Utudjian, accueille l’exposition collective « Les Intentionnels » au nom vague et qui suggère la réflexion. Dans cet univers où l’art contemporain domine, venez découvrir des talents de la scène actuelle: Eric AUPOL, photographe français, la peintre Vanessa FANUELE, l’artiste Sara OUHADDOU parmi tant d’autres.

Vernissage jeudi 29 juin. Exposition du Jeudi 29 juin 2017 au Samedi 22 juillet 2017. – Galerie Polaris: 15, rue des Arquebusiers, 75003 Paris

 

 

Samedi 1er juillet:

Marcel Dinahet « Épaves – Nuages »:

marcelfdnahetcorrL’artiste français Marcel Dinahet s’invite au coeur du nouvel espace en vitrine de la galerie des Filles du Calvaire afin de présenter ses derniers travaux: « Épaves » et « Le nuage s’efface ». Dans le cadre d’un projet initié par le collectif Suspended Spaces à La Colonie de Paris, il a réalisé une série de travaux (dessins, vidéos).
Amoureux fervent de la mer et du littoral, il passe au crible à travers l’objectif de sa caméra les cieux et le fond de l’océan. Ces deux travaux témoignent chacun d’une fascination de tout type qui habite l’artiste depuis son plus jeune âge. « Épave » témoigne de son obsession pour les résidus de navires et d’avions guerriers gisant au fond de l’océan. À l’aide d’une caméra portée à la main ou accrochée au navire, Marcel Dinahet nous immerge totalement dans cet univers humide. Un vernissage à ne pas manquer!

Vernissage samedi 1er juillet. Exposition du samedi 1 juillet 2017 au samedi 29 juillet 2017 – Galerie les Filles du Calvaire: 17, rue des Filles du Calvaire 75003 Paris

À quoi rêvent les forêts ?
22 «Nous pénétrons la forêt. Le voyage dure longtemps par le fleuve. Nous nous enfonçons dans ses rivières. Guidée par le livre d’Eduardo Kohn, je suis venue chercher ici un langage au-delà de l’humain, par lequel végétaux, animaux et insectes communiquent par des signes, des légendes, des transes, et par le rêve. Nous sommes ensorcelés par l’aménité de la forêt : les paillettes de lumière sous les canopées, la fraicheur des frondaisons, la symphonie des oiseaux, des insectes, des gouttes d’eau épaisses glissant de larges feuilles, absorbées par la mousse à nos pieds.». C’est dans un univers familier et fantasmagorique que se tient la première exposition. C’est autour du livre, Comment pensent les forêts, que s’articule le vernissage. Plusieurs artistes participent à cette initiative: François Fleury, photographe habitué de la forêt amazonienne, Susana Mejia, alchimiste qui vit au coeur de la forêt… En parallèle, Kettly Noël livrera une performance électrique: l’atout charme du vernissage!

Vernissage samedi 1er juillet. Exposition du samedi 1 juillet 2017 au samedi 29 juillet 2017 – Galerie les Filles du Calvaire: 17, rue des Filles du Calvaire 75003 Paris

LIVE TODAY. TOMORROW WILL COST MORE.

galerie-praz-delavallade-live-today-tomorrow-will-cost-more_large Cette exposition aux allures de devise quasi philosophique s’invite au Praz-Delavallade, cette galerie ancrée dans la Californie adorée par ses fondateurs américanophiles, Bruno Delavallade et René-Julien Praz. Le secret et le mystère planent autour de l’exposition: une seule définition nous est proposée.
« e?vasion [evazj??] n.f. (bas latin evasio, -onis, du latin classique evadere, s’e?vader). Action de s’e?vader d’un lieu ou? on est retenu de force. II Action de se soustraire a? l’emprise de quelque chose, a? la monotonie, a? la fatigue de la vie quotidienne ». À méditer.

Vernissage samedi 1er juillet. Exposition du samedi 1 juillet 2017 au samedi 23 septembre 2017 – Galerie Praz-Delavallade: 5, rue des Haudriettes, 75003 Paris

David Rappeneau « $ + € » :

19399593_1357478111004285_109516984046978778_n-tt-width-480-height-656-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1-lazyload-0 La chaleur d’été, les ventilos à fond les ballons, la fenêtre ouverte, en somme un mois de juillet lambda à Paris. Un nom d’exposition aussi aussi intrigant que son artiste. Il est vrai que l’on connait très peu de choses de David Rappeneau. C’est à la foire Internationale cet automne sur le stand des new-yorkais de Queer Thoughts qu’il s’est fait remarqué. Toujours en quête de nouveautés, la galerie Crevecoeur a ouvert ses portes à son génie. Alors n’hésitez pas, et venez découvrir cette pépite artistique.

Vernissage samedi 1er juillet. Exposition du samedi 1 juillet 2017 au samedi 23 juillet 2017 – Galerie Crevecoeur: 9 rue des Cascades, 75020 Paris