Stereoptik expose au Théâtre de la Ville

29 novembre 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

Le théâtre de la ville, en exil et bien gardé dans l’Espace Cardin (face à l’Ambassade Américaine) durant les deux à trois ans des travaux de la salle du châtelet s’offre un refuge confortable. En plus des deux salles de spectacle, des espaces d’exposition permettent d’apporter une autre clé d’entrée dans les oeuvres. Jusqu’au 8 décembre, les Stereoptik exposent leur univers poétique très percutant.

visuel_expo

Chez Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond, la lumière fuse en même temps que la beauté, mais attention, nous avons à faire face à des clowns tristes qui cultivent le glauque aussi bien que la légèreté. Leur Dark Circus ( à voir et revoir au Monfort ) avait eu l’effet d’une bombe en clôture du Festival d’Avignon 2015. On y découvrait une technique à la fois ancestrale : celle du dessin en direct, mélangé à des trucs à astuces qui rendaient la chose absolument moderne et fascinante. Ce que montrent les huit installations  de L’exposition c’est justement ce procédé de fabrication.
La scénographie est simple et belle. Au centre un long podium qui déroule les décors peints à l’acrylique des costumes trop grands. Tout autour, des objets, parfois et étranges que nous sommes invités à toucher, des maquettes et des peintures. On tourne les manivelles, on trifouille de gros boutons.

Que ce soit une ville où passe un bus, un cheval en cavale ou un port qui se dessine la fascination est toujours la même. On comprend encore mieux le travail du duo qui fait une part belle à la musique, elle aussi présente dans l’exposition. Si leur matériau de base est le dessin on découvre qu’il se conjugue au pluriel : au sable ou transparent pour Stereoptik, à l’acrylique pour Les costumes trop grands.

L’interaction entre les objets, les dessins et la camera fait toute la magie du travail de Stereoptik. Cette entrée dans les coulisses se fera également à Marseille lors d’une Invasion du 9 au 21 janvier au théâtre de la Criée.

Visuel : DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *