Ouverture des rencontres d’Arles

5 juillet 2016 Par Juliette Monnier | 0 commentaires

Arles, soit LA ville dans laquelle la photographie renaît chaque année à l’occasion des rencontres de la photographie qui se déroulent cette année du 4 Juillet au 25 Septembre 2016. Le célèbre festival qui aime se parer de nouveautés avec des jeunes artistes, ou des expositions inattendues nous promet, une fois encore, de belles surprises. 

Pour sa deuxième année à la tête du festival, l’artiste Sam Stourdzé décide d’insuffler un vent nouveau dans le monde de la photographie. Si pour vous « photos » rime avec souvenir figé et poussière dans votre grenier, filez aux rencontres d’Arles, cela risque bien de bouleverser votre vision ! Cette année, la diversité des clichés est à l’honneur, il n’y a pas de thèmes centrale, mais une exposition en mouvement autour d’œuvres qui se répondent, se complètent ou s’opposent dans des lieux parfois insolites. « La priorité absolue du Festival de soutenir la création photographique en montrant toutes ses formes d’expressions artistiques » précise Jean Jacques Naudet pour L’oeil de la photographie. Au programme, cent trente-sept artistes, 32 expositions et sept associées : le festival, qui réaffirme son rôle tremplin pour la jeune création, s’annonce riche ! L’affiche de cette nouvelle édition est signée Toilet Paper, magazine surréaliste fondé en 2010 par Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari, une affiche acidulée qui annonce une programmation haute en couleur. Elle promet « une radioscopie de la création contemporaine » comme l’annonce Sam Stourdé à Télérama. À travers des expositions installées dans divers lieux patrimoniaux exceptionnels de la ville, les Rencontres d’Arles contribuent chaque été depuis 1970 à transmettre le patrimoine photographique mondial et de la création contemporaine. La semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles propose des événements axés sur la photographie (projections nocturnes, visites d’expositions, débats, colloques, soirées, signatures de livres, etc.) au sein des lieux historiques de la ville dont certains sont spécialement ouverts pour l’occasion. Spécialement dédié cette année à l’écrivain Michel Tournier, le Festival s’agrandit par des nouveaux lieux même hors les murs : L’ancien collège Mistral, la fondation LUMA au parc des ateliers, et la Fondation Manuel-Rivera Ortiz, mais aussi le Carré d’Art de Nîmes, la fondation Lambert d’Avignon, et la Villa Méditerranée de Marseille pour le projet  » Grand Arles Express ». L’oeil de la photographie  nous aide dans nos choix « ne ratez sous aucun prétexte l’exposition Van Gogh à la fondation, elle est sublime et le film qui l’accompagne de Saskia Olde Wolbers, une pure merveille ! » Des expositions en tout genre et pour tous les goûts, avec Africa Pop ou encore une exposition inspirée de Nollywood (le Hollywood nigérian), des monstres du cinéma, le western camarguais etc mais pas que, tout un pan sera consacré à la photo documentaire. Un regard « nécessaire en ces temps difficiles », rappelle Sam Stourdzé. (Lire l’article Télérama) Un Festival à suivre !

Informations pratiques : Expositions accessibles tous les jours sans exception du 4 juillet au 25 septembre de 10h à 19h30, dernière entrée à 19h voir tarifs et billeterie sur le site des rencontres d’Arles. 

Article en lien : les incontournables de la 45ème rencontre de la photopgraphie Arles (2015)

Visuel : ©affiche du festival


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: