Oh! Pays-Bas du 19 au 24 juin: une semaine festive pour célébrer un pays créatif et innovant

18 mai 2018 Par
Christophe Dard
| 0 commentaires

Du design, du cinéma, de la musique, de la littérature, de la photographie… L’Ambassade des Pays-Bas à Paris organise une programmation éclectique et prolifique, en partenariat avec de nombreuses institutions françaises et néerlandaises.

 

 

Tous les pays ont leurs clichés. Ceux sur les Pays-Bas ne manquent pas : les moulins, les tulipes, les vélos, les fromages… Si ces éléments font partie du paysage et des traditions néerlandaises, les Pays-Bas ne manquent pourtant pas d’autres atouts et notamment culturels. C’est ce que l’Ambassade des Pays-Bas à Paris démontre tous les ans avec la saison culturelle Oh ! Pays-Bas, dédiée à la culture néerlandaise en France. Pour bien terminer cette saison, Oh! Pays-Bas organise, du 19 au 24 juin, une semaine ponctuée de nombreux rendez-vous et de curiosités qui scellent également, s’il fallait encore le prouver, une longue amitié entre la France et les Pays-Bas.
Voici le programme, varié et inspiré.

 

Innovation & Design : pour une mode durable

Du 19 au 23 juin, l’exposition Bionumérique : matériaux et mode du futur sera une sorte de manifeste pour une mode de demain plus éthique et responsable. A cette occasion, plusieurs designers français et néerlandais présenteront des créations innovantes. Certains utilisent des algues, des racines ou du tricot.
Le 19 juin est organisée une Masterclass « Sustainability of bio and digital » et le lendemain une table ronde sur les thèmes « nature : la source d’inspiration » et « nature : la source d’innovation ».
Toujours le 20 juin, à 18h, la Soirée PechaKucha s’annonce déjà comme un moment unique. Douze Français et Néerlandais du monde des arts plastiques, du design, de l’économie de l’art, de la littérature, de la photographie, de l’architecture et du cinéma participeront à un format combinant une présentation orale accompagnée de vingt images qui se succèdent toutes les vingt secondes. Malgré cette contrainte, le PechaKucha développe la créativité et la narration.

 

À gauche : création de Clara Daguin – © Marie-Amélie Tondu et Alexis Senaffe/ à droite : création d’Iris van Herpen – © Molly SJ Lowe

À gauche : création de Clara Daguin – © Marie-Amélie Tondu et Alexis Senaffe/ à droite : création d’Iris van Herpen – © Molly SJ Lowe

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Innovation & Design
Du 19 au 23 juin
Atelier Néerlandais
121 Rue de Lille, 75007 Paris
Entrée libre sur inscription

 

La fête de la musique

L’après-midi du 21 juin, un ensemble de cuivres de l’orchestre philharmonique de Rotterdam se produira dans les rues de Paris. Le soir, dans la cour de l’Atelier Néerlandais, le groupe pop aux accents asiatiques et composé de cinq talentueux musiciens, The Mysterons, sera en première partie du concert de Jungle By Night, neuf garçons adoubés par le musicien nigérian Tony Allen et qui mêlent jazz, funk africain, rock psychédélique et hip-hop. Pour les amateurs, Jungle By Night sera en tournée en France à l’automne et en 2019.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Fête de la musique
21 juin
Atelier Néerlandais
121 Rue de Lille, 75007 Paris
Entrée libre

 

Jungle By Night – © Jaap Kroon

Jungle By Night – © Jaap Kroon

 

Bal du Livre

Pour sa troisième édition, le Boekenbal, inspiré du grand bal qui se déroule tous les ans à Amsterdam depuis 1947, réunit, en musique, tous les acteurs du monde de l’édition, de la traduction et de la promotion du livre néerlandais en France.
Parmi les invités sont attendus Frédéric Beigbeder, Julia Deck et les auteurs néerlandais Margriet de Moor, Toine Heijmans et Lize Spit. Les auteurs français parleront de leur vision des Pays-Bas et les Néerlandais de l’hexagone. Lors du Bal du Livre, le prix de la critique du livre pour les jeunes critiques littéraires sera remis à un heureux élu.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Bal du Livre
22 juin à partir de 18h
Résidence des Pays-Bas
Sur invitation

 

Dutch sex wave : cinéma néerlandais et révolution sexuelle à la Cinémathèque française

A partir du milieu des années 60 et durant la décennie suivante, le cinéma néerlandais est en pleine révolution. A l’instar de la Nouvelle Vague en France, des réalisateurs veulent proposer des films plus modernes, en phase avec la libération des mœurs caractéristique de cette époque.
Dans la rétrospective, préparée en collaboration avec la Cinémathèque française et EYE international, quinze films sont présentés, des premiers films de Paul Verhoeven (dont son premier long métrage, Business is Business, sorti en 1971), à ceux de Pim de la Parra et Wim Verstappen (surnommés « Pim et Wim ») ou bien encore de Frans Weisz… Le mouvement s’essouffle à partir de la seconde moitié des années 70 mais aujourd’hui encore la Dutch Sex Wave reste un exemple parfait de la possibilité de réaliser des films exigeants et à succès.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Cinéma néerlandais et révolution sexuelle
Du 6 au 27 juin
Cinémathèque française
51 rue de Bercy 75012 Paris
Ouvert tous les jours de 10h à 19h sauf le mardi
www.cinematheque.fr

 

L’exposition de Batia Suter au BAL

L’espace d’exposition, de réflexion et de pédagogie dédié à l’image-document sous toutes ses formes présente du 25 mai au 26 août la première grande exposition en France consacrée à Batia Suter, Radial Grammar.
Vivant et travaillant à Amsterdam, l’artiste collecte puis classe des images, en particulier les images imprimées, et les assemble au hasard en de grandes fresques bavardes en représentations et en significations diverses. Les images dialoguent, se complètent ou se défient dans un puzzle géant, ordonné, réfléchi et dont les allées sont parcourues de poésie et nous interrogent aussi sur la place des images dans une société hyper-connectée.
En marge de l’exposition, le Bal propose, comme toujours, des conférences, des projections, des performances et un cycle de cinéma autour de Batia Suter, nommée cette année pour la Deutsche Börse, un des prix les plus importants de la photographie européenne.
Toute la culture vous reparlera très bientôt de cette exposition.

 

© Batia Suter

© Batia Suter

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Batia Suter, Radial Grammar
Du 25 mai au 26 août.
Le Bal
6, Impasse de la Défense 75018 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 19h (le mercredi nocturne jusqu’à 22h/ le jeudi Soirées BAL LAB de 20h à 22h).
www.le-bal.fr

Christophe Dard