Modigliani à la Tate Modern : une belle et juste rétrospective

30 novembre 2017 Par
Alice Aigrain
| 0 commentaires

Il y a un siècle tout juste, en 1917, s’ouvrait la seule exposition de Modigliani que l’artiste verra de son vivant. Dans la petite galerie Berthe Weill, l’accrochage de ses nus provoque la controverse et une descente de la police mettra fin à celui-ci pour outrage aux bonnes mœurs. Aujourd’hui ce sont dix de ses nues –dont plusieurs inédits sur le sol britannique – qui composent l’une des salles de l’exposition-évènement de la Tate. Montrant ainsi ces corps de femmes qui posent dans des positions lascives ou naturelles, laissant apparaître leurs courbes et leur pilosité, ils constituent désormais le centre de cette rétrospective.