Maurizio Cattelan « Post-mortem » et post Krach à la Monnaie de Paris

19 octobre 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Devenue l’un des lieux phares de l’art contemporain à Paris, La Monnaie vernit en pleine Fiac. Pensée par l’artiste après sa décision d’arrêter de créer (il a pris sa retraite en 2011), la rétrospective Maurizio Cattelan, « Not afraid of love« , désire prouver « post-mortem » qu’on peut faire du neuf avec du vieux. Pourquoi cet immense étalage des œuvres phares de l’artiste(plus grande rétrospective au monde depuis le Guggenheim) donne-t-elle alors l’impression de prendre la poussière? Peut être parce qu’elle est la première qui ne dialogue qu’avec le faste de l’Hôtel de La Monnaie, sans se préoccuper de sa fonction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *