Le couturier marocain Noureddine Amir sublime a la fondation Pierre Bergé YSL

31 mars 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Alors que la grand homme d’affaires de la maison Saint-Laurent fait beaucoup parler de lui pour son coup de gueule sur RMC ce mercredi 30 mars 2016 contre les couturiers qui suivent la vague de la « mode islamique », c’est sans voile ni couvre-chef mais sublimées par le clair-obscur scénographié de sa Fondation qu’il expose son coup de cœur : le créateur marocain Noureddine Amir. A voir en libre accès avant le 3 avril. 

Note de la rédaction :

Aux côtés de Plantu sur les ondes de RMC, ce mercredi 30 mars 2016, l’homme d’affaires d’une des plus célèbres maisons de couture française a fustigé les créateurs de mode qui voudraient suivre la tendance islamique d’ »enfermer les femmes dans des voiles ».

Au même moment, la vie et la création continue, avenue Marceau, dans le Mausolée créé par Pierre Bergé pour Saint-Laurent. Après les meubles et tableaux de la collection éparpillées des deux hommes, la Fondation Pierre Bergé expose avec grâce et dans une suspension et une obscurités saisissantes les « robes-sculptures » d’un créateur marocain contemporain qui a su séduire Pierre Bergé.

On est à la fois dans la poursuite du mythe de YSL à Marrakech et aussi dans quelque chose de totalement nouveau : loin d’être fluides ou de vêtir trop légèrement, ces robes-sculptures jouent la matière, le tricot, l’épaisseur et aussi la longueur et impressionnent par leur travail. Sans apprendre aux femmes à « montrer leur nudité » et proposant même des gilets absolument saisissants de matérialité, Noureddine Amir montre sans sortir aucun voile que la création marocaine est bien là pour séduire les femmes. Sublimée par une scénographie unique, sa collection est tout un univers qui s’ouvre au public : à l’abri de tout orientalisme, il offre une inspiration bien agréable à regarder et à décomposer…

visuels  : YH


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: