Le bestiaire de mentor : l’art de Blasco à Saint-Cyr-sur-Mer

9 août 2017 Par
Diane Royer
| 0 commentaires

« Le Bestiaire de Mentor » investit le centre d’art Sébastien de Saint-Cyr-sur-Mer (Var) du 9 juillet au 17 septembre 2017. L’exposition thématique présente des œuvres, peintures et sculptures, de l’artiste Mentor Blasco dans une ancienne usine à câpres.

L’exposition décline la thématique du bestiaire, un sujet majeur chez Mentor. Six des vingt-cinq peintures monumentales extraites de la série « La Tauromachie », présentée lors de l’inauguration du Centre Artcurial à Paris, en 1975, sont à nouveau montrées au public. Au moyen de couleurs flamboyantes et d’un trait sûr, le visiteur est plongé dans la culture espagnole, celle que le peintre à dû quitter pour fuir le régime franquiste. Au travers de la corrida, l’Homme est traité avec humour : petit, ridicule, mais profondément humain. Corrida carnavalesque, l’Homme revêt un masque et se métamorphose en animal pittoresque, sous l’œil moqueur de la Femme, Doña ou muse, mesurée et sage. À la manière Des Caractères de la Bruyère ou des Fables de la Fontaine, ces œuvres tournent en satire l’existence humaine et rappelle au visiteur sa condition de bête consciente. Un chef d’œuvre sculptural, Le miroir du temps nous interroge à ce sujet : à la place du reflet de notre apparence, un œuf d’autruche nous renvoie à notre propre finitude.

Une seconde partie de l’exposition se consacre à un bestiaire plus commun : d’élevage, de basse-cour, ou bien domestiques, ces animaux là sont traités avec plus de naturalisme. Lapins, coqs, vaches, chèvres… Des études préparatoires, des esquisses et des œuvres abouties dévoilent un éventail important de techniques picturales que Mentor emploie. « Le Bestiaire de Mentor » devient un laboratoire dans lequel le visiteur découvre les mécanismes de création, des préparations aux mixtures, qui produisent cet irrésistible envoûtement émanant des œuvres de Mentor. Il pénètre l’atelier du Maître. La palette, les pinceaux et les couleurs du peintre sont exposés. Les huiles sur toile de la série Tauromachie sont accrochées aux côtés de leur esquisse ; d’autres ébauches dévoilent divers temps de la création pour une même étude, celles de chevreaux par exemple.

L’exposition didactique fait redécouvrir un peintre oublié du grand public et pourtant reconnu par la critique et le monde des arts comme un grand artiste du XXe siècle qui aura notamment réalisé une peinture murale de 400m², La conquête du bonheur, en 1968, à La Courneuve et Mercure et l’Abondance de 250m², en 1973, Palais Castiglione, à Milan.

Un projet de musée, soutenu par la commune et la région, dédié à l’œuvre de Mentor devrait prochainement voir le jour, dans la commune de Solliès-Toucas (Var), près de la Cava Nieves, que Mentor et son épouse Neige ont bâti, là le peintre a vécu. Le musée accueillera le fonds « Univers Mentor ».