L’art et le Chat : une exposition matou vue au musée en herbe à Paris

25 mai 2016 Par Magali Sautreuil | 0 commentaires

Le Chat de l’artiste belge Philippe Geluck a pris ses quartiers au musée en herbe, près du Louvre, à Paris. Depuis le 11 février et prolongée jusqu’au mois de décembre 2016, il rend visite et hommage à une trentaine d’artistes, de l’Antiquité à nos jours.

AFFICHE L'ART ET LE CHAT TITRE

Trente œuvres emblématiques (La Joconde de Léonard de Vinci, la Vénus de Milo, la Laitière de Johannes Vermeer…) sont confrontées au Chat et revisitées par lui. Ce matou pince-sans-rire est le personnage emblématique des dessins de presse et des bandes dessinées de Philippe Geluck.

Peintures et sculptures ont été choisies par l’artiste sur des coups de cœur. Sensibilisé à l’art par ses parents, notamment par sa mère qui rêvait de devenir historienne de l’art, le papa du Chat a voulu à son tour transmettre cet amour. Il invite ici petits et grands à s’intéresser, à comprendre, à s’approprier, voire à réutiliser les images. Sorte « d’hommage-foutage de gueule » selon les dires de l’artiste, il soumet les propos ironiques de son matou à la réflexion des visiteurs, sans dévoiler ce qui suscite en lui son admiration vis-à-vis des artistes exposés (Pierre Soulage, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Annibal Carrache, Yves Klein, Jackson Pollock…). Par exemple, l’artiste César se retrouve dans une compression de salade César créée par Geluck ! Mais saurez-vous décrypter tous les clins d’œil et jeux de mots de ce dernier ?

Destinée à éveiller la curiosité des spectateurs, cette exposition permet une initiation à l’histoire de l’art, selon une pédagogie basée sur le jeu et l’humour. Le principe de cette carte blanche donnée au dessinateur belge Philippe Geluck a été imaginé en 2014 par Sylvie Girardet, directrice du musée en herbe et co-commissaire de l’exposition. Celle-ci est donc la consécration de deux ans de travail. La majorité des réalisations de Geluck a d’ailleurs été pensée pour l’occasion. La difficulté a été de trouver des œuvres précises pour leur faire écho, mais le pari est réussi.

Le Chat parvient à s’incruster dans la vie de chaque tableau et sculpture. Ce face-à-face change notre regard sur des œuvres majeures et nous les rend plus accessibles. C’est d’ailleurs la raison d’être du musée en herbe. Ce dernier a été fondé en 1975 par une association loi 1901, reconnue d’intérêt général. Il est l’un des rares musées en France à avoir été pensé pour les enfants. D’ailleurs, « en herbe » signifie « en train d’apprendre » et au musée en herbe, on apprend en s’amusant !

Depuis 2010, celui-ci s’est ouvert à un public plus large, en prenant en compte les adultes. C’est donc aujourd’hui un musée transgénérationnel, qui s’adresse aux grands comme aux petits. Soucieux de rendre la culture et l’art accessibles à tous, le musée propose des tarifs préférentiels et se rend dans les écoles, les centres d’insertion, les hôpitaux… Il est également parfaitement adapté aux personnes handicapées (boucle magnétique (position T) à l’accueil, casques amplificateurs pour suivre les visites animées, loupe binoculaire disponible à l’accueil, audioguides pour enfants et adultes et ascenseur).

Afin de profiter pleinement de votre venue, il est vivement conseillé de suivre une des visites animées par les médiatrices. Très pédagogiques, sympathiques et dévouées, elles vous feront passer un bon moment. La convivialité est par ailleurs au cœur de ce musée. En effet, les lundis, les visites sont suivies ou précédées par une pause thé / douceur et les jeudis par un apéritif offert.

L’exposition n’est pas très grande, puisqu’elle ne s’étend que sur quatre salles, sans compter le hall d’accueil et les toilettes (non, ceci n’est pas une blague, mais à vous de le découvrir). Comptez une demi-heure à 1h30 selon la formule choisie (visite libre, visite animée, visite + atelier…). Accessible dès l’âge de deux ans, elle offre une bonne initiation à l’histoire de l’art, ce qui vous permettra d’apprécier d’autant plus, seul ou en famille, les chefs-d’œuvre proposés par les musées alentours (musées du Louvre, d’Orsay, Centre Pompidou…).

Visuels : Musée en herbe


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: