« Frits Thaulow : paysagiste par nature » mis en lumière au Musée des Beaux Arts de Caen

15 mai 2016 Par Sandra Bernard | 0 commentaires

Pour sa troisième participation au festival Normandie impressionniste, le musée des beaux arts de Caen s’est intéressé au peintre norvégien Frits Thaulow (1847-1906) qui a entretenu des liens étroits et prolongés avec les impressionnistes français.

Au travers d’une soixantaine de toiles autographes et des 20 toiles de proches, l’on suit la carrière et les voyages de cet artiste globe trotter. Né dans une famille bourgeoise d’Oslo, il débute sa carrière comme peintre de paysage en plein air et de marines. Ses dons de compositeur et de coloriste lui assurent rapidement une carrière internationale. Homme cultivé et sociable, il fréquente de nombreux artistes au cours de ses voyages. Arrivé à Paris au moment du premier Salon des impressionnistes, il se lie d’amitié avec eux, mais ne se lance pas tout de suite dans ce type de recherches.

Il affectionne tout particulièrement les paysages et les scènes de la vie quotidienne, mais il montre toute sa virtuosité dans la représentation de l’eau, de la neige et des vues nocturnes. Ce colosse insatiable excelle dans la représentation de ces éléments ; ses eaux sont limpides, vives et miroitantes, presque vivantes. Les paysages enneigés de sa Norvège natale, avec ses étendues de poudreuse multicolore répondent à ceux de Monet. Ce dernier s’est lancé dans la peinture de paysages enneigés, suite à son voyage en Norvège entrepris sur les conseils de Thaulow. Ce sujet nouveau remporte un franc succès chez la jeune garde des impressionnistes et chez les collectionneurs.

Thaulow, grâce à une lampe au brome à la lumière très blanche et crue, propose des vues de nuit saisissantes aux forts contrastes. Les sujets jaillissent, éclatants au milieu des ténèbres.

Cousin de Munch, ils ont seize ans de différence, qu’il a aidé dans sa jeunesse, Thaulow soutient les jeunes artistes dont il collectionne beaucoup d’œuvres. A sa mort, on comptait ainsi 108 tableaux dans sa succession.

Cette exposition monographique de grande ampleur permet de découvrir le travail d’un artiste du nord vis à vis de ses échanges avec les artistes de son temps. Sans être impressionniste, il s’en rapproche fortement par ses thématiques, son mode de travail et les liens qu’il a tissé avec eux.

La scénographie a été pensée pour immerger le visiteur dans l’oeuvre de Thaulow et de ses contemporains avec un accrochage sur des cimaises circulaires. Les couleurs de chaque section renvoient à la thématique, un bleu arctique pour les paysages enneigés, du brun pour les marines et les vues urbaines, du gris foncé pour les nocturnes.

La visite se termine par une vidéo d’art contemporain représentant une route submersible puis par un espace ludique pour les enfants et les plus grands.

Informations pratiques :

Musée des Beaux-Arts de Caen, Le Château 14000 Caen

Plein tarif 7 € – tarif réduit 5 €  – gratuit pour les moins de 26 ans et tous les 1er dimanches du mois.
Ouvert 7 jours sur 7, le week-end et jours fériés sans interruption de 11h-18h, la semaine 9h30-12h30 et 14h-18h. Fermé le dimanche 1er mai et le jeudi 5 mai (Ascension).


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Google+

Laissez un commentaire: