Exposition Jacques Chirac et le dialogue des cultures au musée du quai Branly jusqu’au 9 octobre 2016

2 août 2016 Par Magali Sautreuil | 0 commentaires

Inauguré le 20 juin 2006, le musée du quai Branly fête cette année ses dix ans. Pour son anniversaire, il a décidé de rendre hommage à son fondateur, Jacques Chirac, à travers une exposition-portrait, qui se tiendra du 21 juin au 9 octobre 2016, sur la mezzanine Est.

 

 

L’hommage est d’autant plus marqué que le musée a été rebaptisé pour l’occasion « musée du quai Branly – Jacques Chirac ». Ainsi, se retrouve associé un lieu universel où dialoguent les cultures et un homme soucieux de protéger la diversité culturelle de notre monde.

Davantage qu’un simple portrait, cette exposition tente de retracer son cheminement politique, intellectuel et culturel, fruit de ses rencontres et de ses découvertes. Les goûts éclectiques et la curiosité de l’ancien président de la République (1995-2007) et maire de Paris (1977-1995) ont inspiré et guidé son action politique en faveur du dialogue des cultures. Mais cette exposition entend aller au-delà du portrait de l’homme, elle essaie aussi de mettre en exergue sa passion pour les civilisations extra-européennes avec les révolutions artistiques, culturelles et intellectuelles de son temps.

Cet exercice difficile a été confié à Jean-Jacques Aillagon, ancien directeur des affaires culturelles à la mairie de Paris et ministre de la Culture et de la Communication de 2002 à 2004 sous Jacques Chirac.

Malgré un propos intéressant, le choix d’un parcours thématique ne semble guère approprié. L’exposition comprend une soixantaine de dates-clés, mais celles-ci n’apparaissent pas dans un ordre chronologique. Par conséquent, afin d’éviter aux visiteurs de remonter sans cesse le temps, ce qui peut nuire à sa compréhension de l’exposition, un déroulé chronologique aurait été préférable. D’ailleurs, la configuration en « U » des espaces d’exposition s’y prête davantage, puisqu’elle forme une sorte de boucle « temporelle ».

La scénographie est plutôt sobre. Chaque section est introduite par un texte principal et des textes secondaires écrits en noir sur fond blanc rétro-éclairé. Les deux thèmes principaux abordés sont « Jacques Chirac : un homme de son siècle » et « Jacques Chirac, de la passion à l’action ». Dans la première partie, on assiste à la lente évolution des mentalités à l’égard des civilisations non occidentales, du mépris à leur reconnaissance, tandis que la seconde partie est davantage centrée sur l’homme, son action et son goût pour les civilisations lointaines.

Pour en témoigner, plus de 200 documents qui proviennent majoritairement des archives privées de la famille Chirac sont présentés. Chaque texte est accompagné de quelques oeuvres choisies parmi les quelques 150 pièces prêtées pour l’occasion, issues de collections à la fois privées et publiques, françaises et étrangères.

Nous regrettons toutefois le manque de liant entre ces oeuvres. Jacques Chirac n’a pas pu être consulté pour le choix de ces dernières. Nous ne savons donc pas et ne comprenons pas ce qui a motivé le choix de ces pièces, et ne pouvons que déplorer le manque de cohérence et de dialogue entre ces objets européens et extra-européens. Si, à l’instar des livres d’art, le but était de nourrir une réflexion en confrontant les points de vue et en comparant les oeuvres les unes aux autres, cela aurait dû être mieux explicité.

Mis à part ces petits bémols, cette exposition reste intéressante, notamment du point de vue de l’analyse politique et sociétale. Et même si vous ne saisirez pas toujours la raison de la présence de certains objets, vous pourrez toujours venir les admirer pour eux-mêmes !


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: