« Au seuil de l’enfer » : le camp de déportation de Drancy illustré à l’eau-forte

16 septembre 2017 Par
Alice Aigrain
| 0 commentaires

Georges Horan a longtemps été un mystère. Si ses dessins réunis dans le recueil Le camp de Drancy, au seuil de l’enfer sont connus de tous les historiens de la Shoah, si son œuvre a été largement utilisée pour illustrer le camp d’internement et de déportation, son auteur lui, restait une énigme. L’exposition temporaire qui lui est consacrée au Mémorial de la Shoah de Drancy, s’appuie sur les recherches de Karen Taieb et Benoit Pouvreau et lève le voile sur un des artistes témoin de la Shoah singulier par l’ampleur de son œuvre conservée.