Bernard Arnault rouvre le Musée des arts et traditions populaires

8 mars 2017 Par
Camille Bardin
| 0 commentaires

Trois ans après l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton, la Maison de luxe française — également propriétaire du voisin Jardin d’acclimatation — s’étend encore d’avantage dans le Bois de Boulogne en raflant l’ancien Musée des arts et des traditions populaires.

ProEXR File Description =Attributes= cameraAperture (float): 36.000004 cameraFNumber (float): 8.000000 cameraFarClip (float): 1000000015047466200000000000000.000000 cameraFarRange (float): 1000.000000 cameraFocalLength (float): 20.253805 cameraFov (float): 83.700500 cameraNearClip (float): 0.000000 cameraNearRange (float): 0.000000 cameraProjection (int): 0 cameraTargetDistance (float): 129.015350 cameraTransform (m44f) channels (chlist) compression (compression): Zip16 dataWindow (box2i): [0, 0, 4960, 2480] displayWindow (box2i): [0, 0, 4960, 2480] lineOrder (lineOrder): Increasing Y pixelAspectRatio (float): 1.000000 screenWindowCenter (v2f): [0.000000, 0.000000] screenWindowWidth (float): 1.000000 =Channels= A (half) B (half) G (half) MultiMatteElement1.B (half) MultiMatteElement1.G (half) MultiMatteElement1.R (half) MultiMatteElement2.B (half) MultiMatteElement2.G (half) MultiMatteElement2.R (half) MultiMatteElement3.B (half) MultiMatteElement3.G (half) MultiMatteElement3.R (half) MultiMatteElement4.B (half) MultiMatteElement4.G (half) MultiMatteElement4.R (half) MultiMatteElement5.B (half) MultiMatteElement5.G (half) MultiMatteElement5.R (half) MultiMatteElementobj1.B (half) MultiMatteElementobj1.G (half) MultiMatteElementobj1.R (half) MultiMatteElementobj2.B (half) MultiMatteElementobj2.G (half) MultiMatteElementobj2.R (half) MultiMatteElementobj3.B (half) MultiMatteElementobj3.G (half) MultiMatteElementobj3.R (half) MultiMatteElementobj4.B (half) MultiMatteElementobj4.G (half) MultiMatteElementobj4.R (half) MultiMatteElementobj5.B (half) MultiMatteElementobj5.G (half) MultiMatteElementobj5.R (half) R (half) VRayDiffuseFilter.B (half) VRayDiffuseFilter.G (half) VRayDiffuseFilter.R (half) VRayExtraTex_dirt.B (half) VRayExtraTex_dirt.G (half) VRayExtraTex_dirt.R (half) VRayLightSelect.B (half) VRayLightSelect.G (half) VRayLightSelect.R (half) VRayLightSelect_01.B (half) VRayLightSelect_01.G (half) VRayLightSelect_01.R (half) VRayReflection.B (half) VRayReflect

Après avoir été fermé au public douze années consécutives, le Musée des arts et traditions populaires (ATP) devrait rouvrir ses portes d’ici 2 à 3 ans. A l’origine de ce projet, le groupe LVMH qui ambitionne de créer un nouveau centre culturel autour des métiers d’artisanat d’art, à la lisière du bois de Boulogne, entre le Jardin d’Acclimatation et la Fondation Vuitton. Concrètement ce serait donc 15 100 m2 qui regrouperaient des salles d’expositions, des ateliers d’artistes et d’artisans, un centre de documentation, une salle de concert d’une capacité de près de 4000 personnes et un restaurant.

La tare de la Mairie de Paris

Inauguré dans les années 1970, le Musée des arts et des traditions populaires regroupaient des collections ethnologiques montrant l’évolution de la société rurale et artisanale française du XIXe à 1960. Si dans un premier temps le musée a accueilli jusqu’à 200 000 visiteurs il a vite été délaissé par le public. En 2005, année de la fermeture de l’établissement, ce sont donc seulement 20 000 personnes qui ont foulé ses allées. N’ayant pas trouvé de solutions alternatives les 250 000 objets de la collection avaient donc été déplacés en 2011 au MuCEM et le bâtiment resté inoccupé.

L’immeuble datant des Trente Glorieuses se dégradait peu à peu et a fini par devenir une vraie patate chaude que se lançait alternativement la Mairie de Paris, et l’Etat. Car le bâtiment nécessite un désamiantage. Des travaux que la Cour des comptes envisageaient à près de 80 millions d’euros en 2014. Mais l’accord finalisé vendredi 3 mars entre LVMH et la Mairie de Paris prévoit une redevance annuelle de minimum 150 000€ pour cinquante années d’occupation du domaine public. Un poids en moins pour l’état qui payait chaque mois 33 000€ de frais de gardiennage.

Innover dans le respect du patrimoine

A l’occasion de cette annonce François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo et la ministre de la culture, Audrey Azoulay accompagnaient Bernard Arnault, le Président du groupe LVMH. Egalement invité d’honneur, Frank Gehry, l’architecte phare de la maison de luxe déjà à l’origine de la Fondation Louis Vuitton, sera à nouveau chargé de la rénovation du bâtiment. En 2020 devrait donc ouvrir un nouvel ATP rebaptisé Maison LVMH – Art Talent Patrimoine vêtu d’une coque en verre aux courbes plus fluides que celles du bâtiments initial. Pour mettre à bien ce projet, Frank Gehry a un assistant de choix: Thomas Dubuisson, le petit-fils de Jean Dubuisson (Prix de Rome et élève de Le Corbusier), l’architecte qui avait initialement dessiné le bâtiment.

17200528_1246241818794636_781475557_o

Un projet à portée international qui après le record de 1,2 Million de visites qu’a suscité l’exposition Chtchoukine confirme le renouveau que connait le Bois de Boulogne sous la patte de Bernard Arnault.

Visuels: LA MAISON LVMH 3 (C) Cyrille Thomas et Thomas Dubuisson par Camille Bardin