La Tour Saint-Jacques s’offre de nouveau aux parisiens

19 mai 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

C’est peut être à cela que l’on reconnait un vrai parisien. Celui qui vous dira « La Tour Saint Jacques, à Chatelet ? Elle est toujours en travaux ! ». Et bien plus maintenant, car dès demain, elle ouvre au public, mais attention, les visites seront réservées à dix-sept personnes à la fois, réservez-vite !


 

 

 

 

Avant, il y a fort fort longtemps ( au XIIIe siecle) , il y avait au cœur du Paris Médiéval une confrérie de bouchers qui construisirent l’Eglise Saint Jacques de la Boucherie. Puis la Révolution a fait son oeuvre et a vidé le lieu de ses sculptures, l’église a servi de carrière de pierre, mais, le clocher, devenu tour car dépouillé de ses cloches a survécu. L’une des nombreuses histoires ( Dali aurait tagué son nom…)  qui circulent sur la tour raconte que Pascal y ayant fait des expériences, cela l’aurait rendue intouchable.
Enfin, intouchable, mais pas pour les architectes du XIXe siècle qui n’ont eu de cesse de relooker la belle gothique en surjouant le tout : ajout de vitraux ( une incohérence dans un clocher !), ajout de gargouilles…

Depuis que la ville de Paris possède la tour en 1830 elle est en travaux. Elle se trouve au cœur du premier square de la capitale, à l’époque exotique (Bananiers qui n’auront pas survécu longtemps à l’hiver permanent parisien !). Et voici qu’en 2013, la ville la rouvre une première fois au public. Mais à chaque fois pour des périodes resserrées. Cette fois-ci le temps s’élargit puisque les visites seront possibles du 20 mai et jusqu’au 25 septembre.

Les visites se feront donc par groupe de dix-sept personnes et sur réservation auprès Des mots et des arts. La raison ? L’escalier très exiguë et le toit minuscule qui permet une vue à 360 degrés sur la capitale.


Grimpez au sommet de la tour Saint-Jacques par mairiedeparis

Les curieux, les claustrophobes ou sujets au vertige se pencheront sur la version numérique que Cornis a réalisé . Vous pourrez entrer dans l’intimité des détails et voir de très près le bestiaire qui décore l’édifice. Egalement sur le site Paris.fr vous pouvez voir la vue du toit. 

Le bâtiment qui fut souvent pillé et sujet aux incendies ( Avant la ville de Paris, elle a été la propriété d’un fondeur de plomb nommé Dubois ).  Pendant tout le XXe siècle, il parait que l’ancêtre de Météo France y faisait ses relevés.  Il parait…

Bref, si vous voulez voir une vue incroyable de Paris, reversez vite !

Visuels : ©ABN


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: