Sorties ciné de la semaine du 17 Février

17 février 2016 Par Hannah Barron | 0 commentaires

Une semaine chargée pour les cinéphiles, avec la sortie de nombreux films présentés en compétition. Toute la Culture vous propose une sélection des meilleurs films primés cette année.

 

Ave, César ! Joel Cohen et Ethan Coen

[Synopsis]La folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien. Une époque où la machine à rêves turbinait sans relâche pour régaler indifféremment ses spectateurs de péplums, de comédies musicales, d’adaptations de pièces de théâtre raffinées, de westerns ou encore de ballets nautiques en tous genres. Eddie Mannix travaille chez Capitole, un des plus célèbre Studio de cinéma américain de l’époque. Il y est chargé de régler tous les problèmes inhérents à chacun de leurs films. Il règle à la chaîne le pétrin dans lequel les artistes du studio ont l’art et la manière de se précipiter tous seuls. Les frères Coen retournent au genre de la comédie en s’entourant d’un casting généreux, prenant le meilleur de Georges Clooney, Channing Tatum ou encore Scarlett Johanson. (Voir la critique.)

Ce sentiment de l’été Mickael Hers

[Synopsis] Au milieu de l’été, Sasha, 30 ans, décède soudainement. Alors qu’ils se connaissent peu, son compagnon Lawrence et sa sœur Zoé se rapprochent. Ils partagent comme ils peuvent la peine et le poids de l’absence, entre Berlin, Paris et New York. Trois étés, trois villes, le temps de leur retour à la lumière, portés par le souvenir de celle qu’ils ont aimée. On retrouve dans ce beau film tourné en pellicule 16mm l’ancienne pensionnaire de la Comédie Française Judith Chemla et l’inoubliable acteur d‘Oslo, 31aoutAnders Danielsen Lie ( Voir la critique.)

Un jour avec, un jour sans Sang-soo Hong

 [Synopsis] Le réalisateur Ham Cheonsoo arrive un jour trop tôt dans la ville de Suwon, où il a été invité à parler de son oeuvre. Il profite de cette journée d’attente pour visiter un palais de la ville. Il y rencontre Yoon Heejeong, une artiste locale avec laquelle il va discuter, dîner, boire… Mais il n’est pas tout à fait honnête avec Yoon Heejeong. Sang-soo Hong, réalisateur sud-coréen, construit un diptyque qui passe du rire à la mélancolie (Voir la critique.)

L’homme qui répare les femmes Thierry Michel

[Synopsis] Prix Sakharov 2014, le Docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo, un pays parmi les plus pauvres de la planète, mais au sous-sol extrêmement riche. Sa lutte incessante pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange. Fin 2012, le Docteur est l’objet d’une nouvelle tentative d’assassinat, à laquelle il échappe miraculeusement. Menacé de mort, ce médecin au destin exceptionnel vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu, sous la protection des Casques bleus des Nations unies. Mais il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice. Primé dans de nombreux festivals internationaux, le documentaire à été censuré au Congo.

Crache cœur Julia Kowalski

[Synopsis] Rose, jeune fille au désir trouble, s’immisce dans la vie d’un ouvrier polonais venu en France rechercher son fils. Une relation triangulaire s’installe entre les trois personnages et déclenche, peu à peu, des bouleversements dans la vie de chacun. Le premier long-métrage de Julia Kowalski à notamment reçu le prix lycéen du festival Premiers Plans.

Sleeping Giant Andrew Cividino

[Synopsis] Adam, adolescent tranquille, passe l’été avec ses parents au bord du vaste Lac Supérieur, à la frontière des États-Unis et du Canada. Sa routine se brise quand il se lie d’amitié avec Riley et Nate, deux cousins qui jouent aux petits malins en passant leur temps libre entre débauche, insouciance et sauts périlleux du haut des falaises. La révélation par l’un d’eux d’un blessant secret sur Adam, entrainera plusieurs événements irréversibles qui mettront à rude épreuve leur amitié et les changeront à jamais. Présenté en ouverture de la 54ème semaine de la critique à Cannes, le nouveau film d’Andrew Cividino propose un voyage initiatique dans les affres de l’adolescence (Voir la critique.)

Orfeu Negro de Marcel Camus

[Synopsis] A la veille du carnaval de Rio, Eurydice arrive de la campagne pour y retrouver sa cousine Sérafina. Elle fait la rencontre d’Orphée, conducteur de tramway et artiste adulé par le peuple pour ses qualités de danseur et de guitariste. Palme d’or du Festival de Cannes 1959, le film ressort dans un version restaurée.

Visuel : (c) DR/  photos officielles


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: