Solidays : Quand l’amour de la musique revêt une cause humaniste

6 juin 2018 Par
Agnes Polloni
| 0 commentaires

Ce mardi 5 juin au Conseil Régional d’île de France s’est tenue la conférence de presse du très attendu festival Solidays, qui se déroulera du 22 au 24 juin dans l’hippodrome de Longchamp. L’occasion de revenir sur les principales causes qui font vibrer les jeunes et son fondateur Luc Barruet.

Le festival Solidays, à la croisée des chemins entre « une rencontre de David Guetta et Sœur Emmanuelle », célèbre cette année ces vingt ans. Inauguré par Luc Barruet en 1999, un véritable « OVNI culturel » est né.

Difficile aujourd’hui dans le paysage musical de faire face à la concurrence de plus en plus rude, avec  l’émergence incessante de nouveaux festivals en tous genre, et mélangeant les genres, comme c’est le cas de We Love Green ou encore Lollapalooza Festival. Si Solidays parvient à se hisser encore en tête des ventes, réunissant près de 200 000 festivaliers sur trois jours, c’est aussi et surtout grâce à son engagement solidaire, et militant des personnes séropositives. Construit sur des valeurs de partage et d’entraide, Solidays ravive la flamme de toutes celles et ceux sensibles aux causes humaines, donnant du sens à la fête et arborant les couleurs de la solidarité.

Son fondateur rappelle d’ailleurs :  « La sensibilisation à l’éveil des consciences, l’engagement à l’éducation des jeunes, le soutien à la valorisation du tissu associatif,  l’emploi au développement durable, les satisfactions sont diverses et nombreuses. » Un engagement, une volonté qui se veut au-delà des frontières, le festival Français a su se frayer un chemin à l’international, de Bangkok à Bucarest. Tout cela repose non seulement sur ces acteurs locaux, culturels et politiques, mais aussi ses bénévoles chevronnés, qui par ce temps pluvieux y préparent l’installation. Sourire aux lèvres, d’un ton anecdotique Luc Barruet ajoute « Un soir d’une édition précédente, où il avait plu toute la journée, les bénévoles étaient éclairés dans une tente, tels des ombres chinoises. Intrigué, je me suis approché, il s’avère qu’ils étaient en train de s’approprier la langue des signes pour mieux accueillir tous ceux qui ne peuvent communiquer autrement. »

18207864-2246105318207864-22461053

Solidays se veut paritaire comme le rappelle Valérie Pécresse, Présidente du Conseil Général d’île-de-France, avec notamment la présence d’une association luttant contre les violences faites au femmes, au Village des Associations. Une grande première dans cette édition, avec l’affichage d’une nouvelle campagne destinée à un public de jeunes adolescent(e)s : « Tu m’aimes, tu me respectes. » La jeunesse est mise à l’honneur dans son combat, et sa participation, souligne Luc Barruet, saluant l’enthousiasme des bénévoles, à qui l’ont doit sa fidélité sans failles.