Se tenir la main pour dénoncer l’homophobie

10 avril 2017 Par
Laetitia Zicavo
| 0 commentaires

Suite à une violente agression homophobe aux Pays-Bas, le hashtag #allemannenhandinhand, accompagnant des photographies d’hommes se tenant la main,  s’est propagé rapidement sur les réseaux sociaux. 

pexels-photo-104894

Dans la nuit du 1er au 2 avril, un couple a été victime d’une agression homophobe extrêmement violente à Arnhem (Pays-Bas). Jasper Vernes-Sewratan et son mari Ronnie Sewratan-Vernes rentrait d’une soirée lorsqu’ils ont été interpellé par un groupe d’hommes qui les a ensuite passés à tabac. Résultat : perte de quatre dents pour l’un, des côtes fêlées pour l’autre, et un traumatisme à vie. La cause de cet acharnement ? Jasper et Ronnie ont eu le malheur de se tenir la main. L’agression a déclenché une vague d’indignation aux Pays-Bas puis dans la communauté internationale.

Un hashtag symbolique et nécessaire

La journaliste Barbara Barend a aussitôt lancé un appel à la tolérance en invitant « tous les hommes main dans la main » à se photographier pour dénoncer l’homophobie.

« Est-ce que tous les hommes (hétéros et homos) pourrait  marcher mains dans la mains cette semaine… » [traduit du néerlandais]

La réaction a été immédiate et beaucoup d’hommes se sont pris la main le temps d’une photo. Le hashtag #allemannenhandinhand, ou en anglais #allmenhandinhand, a rapidement pris une ampleur inattendue, obtenant des soutiens de poids. Des hommes politiques se sont ainsi pris au jeu et ont souhaité montrer leur soutien envers la communauté gay. Un des premiers à avoir réagi est l’ex-ministre et chef de fil du parti D66 (démocrates-libéraux) aux élections législatives de mars, Alexander Pechtold. Il s’est affiché sur son compte Twitter, main dans la main avec Wouter Koolmees, spécialiste fiscal du parti :

« Stop aux violences contre les homosexuels! » [traduit du néerlandais]

Cette initiative nécessaire a été suivie par d’autres hommes (et femmes) politiques mais aussi de toutes professions : des pompiers aux médecins, en passant des journalistes ou anonymes, tous ont souhaités revendiquer l’acceptation de l’autre. Un beau symbole d’espoir face à l’intolérance.

 

Visuel : © CC/Pexels – Stanley Dai


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *