La playlist de la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron

14 mai 2017 Par
La Rédaction
| 0 commentaires

Emmanuel Macron a été investi ce matin 8ème Président de la Vème République. Musicien (il joue du piano), mélomane (on souligne régulièrement son goût pour l’opéra), il a lui-même choisi la playlist de la cérémonie d’investiture.

elysee

Nouveau « chef des armées » – l’une des fonctions du Président de la République – c’est au rythme de la musique militaire (« Aux champs ») qu’Emmanuel Macron a arpenté les soixante mètres de tapis rouge qui l’ont conduit jusqu’aux marches du palais de l’Élysée pour la cérémonie d’investiture. Dans ce moment protocolaire, ritualisé, la musique joue un rôle fondamental. Pendant l’entretien à huis clos (plus d’une heure !) entre François Hollande et Emmanuel Macron, les invités, groupés dans la salle des fêtes de l’Élysée ont profité d’un avant programme interprété par l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, dirigé par le Colonel François Boulanger. À l’occasion de son arrivée dans la salle des fêtes, Emmanuel Macron a choisi le deuxième mouvement de Cyprès et Lauriers Op. 156 de Camille Saint-Saëns, une œuvre de 1919 dédiée à Raymond Poincaré et composée pour célébrer la victoire des alliés.
Après le premier discours du nouveau Président, solennel, changement d’ambiance radical avec l’air du champagne (« Finch’han dal vino ») extrait de Don Giovanni K.527 de Mozart, interprété par le baryton Philippe Brocard ! Suivi d’un extrait de l’acte II d’Orphée aux enfers de Jacques Offenbach : le « galop infernal » duquel naîtra, quelques années plus tard, le « french cancan ». Avant la sortie dans le jardin pour les 21 coups de canon et la Marseillaise, on a pu entendre une Danse hongroise de Brahms (n°5) en fa dièse mineur.
Programme avec de beaux contrastes, donc, entre musique militaire, danses et rêves de séduction. Les acteurs du monde de la Culture attendent beaucoup d’un président farouchement attaché à la littérature, la musique et le théâtre.