La culture absente des débats de la primaire de la gauche

20 janvier 2017 Par
Léa Sanchez
| 0 commentaires

Jean-Luc Bennahmias a regretté, lors du troisième et dernier débat de la primaire de la gauche, le 19 janvier, de n’avoir pas pu évoquer la culture. Un thème oublié malgré son poids dans l’économie française.

debatprimaire

« Voter pour moi, c’est voter pour […] pour défendre l’exception culturelle française dont je regrette – mais c’est une question de temps – que nous n’ayons pas eu le temps de parler ». Hier, à la fin du troisième et dernier débat de la primaire de la gauche, Jean-Luc Bennahmias a mis le doigt sur l’absence du thème de la culture lors des débats télévisés. Pourtant, en France, la culture représente « l’un des grands domaines [dans] lesquels nous sommes exportateurs », a souligné le candidat, qui a exprimé son vœu « d’avoir toujours une culture française bien défendue sur notre territoire ».

Un souhait auquel a répliqué Manuel Valls, qui concluait le débat : « j’aurais aimé parler de culture, de notre grand génie français, de ces artistes, de ces intermittents du spectacles dont j’ai sauvé le statut ».  Les twittos n’ont pas manqué de réagir :

Mais où est donc passée la culture ? Hormis ces (brèves) allusions, la culture a été la grande absente des débats de la primaire de la droite, mais aussi de la gauche, alors qu’elle représente habituellement un thème fort et fédérateur au sein de cette famille politique. Aux grands regrets du milieu culturel : « Au prochain débat télévisé, j’ai besoin d’entendre parler de la culture », avait lancé le 11 janvier la metteuse en scène Barbara Bouley au candidat Arnaud Montebourg, lors d’une discussion consacrée à la politique culturelle.

Malgré tout, à la culture les candidats ont préféré des thèmes comme la sécurité ou l’emploi. Pourtant, elle représente un poids conséquent dans l’économie française. Le 10 janvier, Tristan Picard, du Département des études, de la prospective et des statistiques du Ministère de la Culture présentait un rapport intitulé « Le poids économique direct de la culture en 2015« . Il y rappelle l’importance économique du secteur culturel et artistique, qui a représenté en 2015 quarante-trois milliards d’euros de valeur produite, soit 2,3 % de l’économie française, bien qu’il stagne depuis 2008. La culture fait également vivre de nombreux professionnels. Malgré la baisse de l’emploi dans ce secteur, près de 600 000 personnes continuent d’y travailler. A comparer, par exemple, avec les 200 000 emplois générés directement par l’industrie automobile.

Bien que négligée lors des débats, la culture figure néanmoins dans les programmes de la plupart des candidats de la primaire de la gauche. En guise de rattrapage, certains se sont servis des réseaux sociaux pour rebondir sur la remarque de Jean-Luc Bennahmias et diffuser leurs idées sur le sujet, comme François de Rugy, candidat écologiste à la primaire de La Belle alliance populaire.

Le premier tour de la primaire de la gauche aura lieu dimanche 22 janvier. Reste à savoir si le débat qui opposera les deux finalistes, jeudi 26 janvier, abordera le thème de la culture…

Visuel : capture d’écran du débat de la primaire de la gauche