[Revue de presse] : Casseroles, Cabinet noir, Leroux, Fillon : mars 2017 en caricatures et dessins d’actualité

31 mars 2017 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

La campagne présidentielle 2017 est plus que jamais en lice pour le titre de pire épisode électoral connu par la 5ème République. Après les affaires Fillon et Lepen, voici venu le temps de l’affaire Bruno Leroux, du complotisme décomplexé (cabinet noir de François Hollande) et des trahisons (Valls). Une triste actualité politique qui a au moins le mérite d’inspirer les dessinateurs et les caricaturistes qui n’ont jamais eu autant de matière sous la main. Notre revue de presse en dessins et caricatures du mois de mars 2017.

soulcie

L’élection présidentielle 2017 se rapproche à grands pas mais la campagne reste toujours autant polluée par des affaires qui pourrissent le débat public et risquent de provoquer une abstention massive sur fond de défiance généralisée. François Fillon, mis en examen (ainsi que sa femme) a du faire face à de nouvelles accusations qui ne l’ont pas empêché de marteler sa nouvelle ligne de communication : cabinet noir de François Hollande, complot, pas de plan B Juppé et surtout aucune remise en cause (caricatures d’Ace, Alex, Coco, Delucq, Gorce, Gros, Na, Nawak, Riss, Trapier). Marine Lepen continue également de faire comme si de rien n’était alors que les suspicions d’emplois fictifs et de financement illégal du FN sont de plus en plus étayées (Babouse, Coco, Nawak). Les dessinateurs n’ont pas non plus été tendres avec Macron, assailli de ralliements, parfois improbables, qui compliquent plus que jamais son positionnement politique (Bernko, Dubuisson, Large). Alors que le PS se divise et qu’Hamon subit chaque jour de nouvelles défections/trahisons (Delucq, Pessin,Ulys, Vidberg).

La nouvelle affaire du mois s’appelle Bruno Leroux, qui s’était permis de montrer du doigt François Fillon tout en sachant que son propre passif en matière d’emplois familiaux douteux n’avait rien à lui envier. Les caricaturistes se sont fait un malin plaisir à imaginer à quoi ressemblaient les CDD successifs d’assistante parlementaire (24 tout de même) généreusement attribués à ses deux filles, y compris quand elles étaient mineures et parfois même en stage à l’étranger (dessins de Bauer, Besse, Chaunu, Ménégol et Placide). Le mois de mars a également été marqué par l’organisation de la journée internationale des droits des femmes qui a permis de rappeler que la lutte pour l’égalité était plus que jamais d’actualité (Besse, Coco, Gorce, Vadot). En vrac dans le reste de l’actu : la fusillade dans le lycée de Grasse impliquant le fils d’un ex-élu FN (Bidu, Ulys), l’attaque alcoolisée d’Orly (Delucq), la remise en cause du compte pénibilité par Macron (Nawak), les liens entre Trump et la Russie (Chappatte) et les échanges surréalistes entre Fillon et des infirmières (Soulcié). On se retrouve le mois prochain pour une nouvelle revue de presse en dessins et caricatures.

Gilles Hérail

ace alex

coco3cocodelucq2gorcegorce2gorce4grosgros2nanawak3risstrapierbabouse coco4nawak2bernkodubuissonlargedelucqpessinulysvidbergbauer  besse chaunumenegolplacidebesse2 coco2gorce3vadotbidu2 ulys2delucq3nawakchappatte chappatte2  soulcie