PARTICIPEZ À LA RÉNOVATION DE LA MAISON DE VICTOR HUGO À GUERNESEY

21 mars 2017 Par
Amelie Blaustein Niddam
| 0 commentaires

Aujourd’hui est lancée l’opération de mécénat participatif pour la rénovation de la Maison de Victor Hugo à Guernesey. Là même où il a fini d’écrire Les Misérables.


Aidez-nous à sauvegarder la maison de Victor… par paris_musees

Pour comprendre, il faut savoir que « La Ville de Paris conserve les deux maisons que Victor Hugo occupa le plus longtemps, l’hôtel de Rohan-Guéménée, à Paris, et Hauteville House à Guernesey. L’hôtel de Rohan-Guéménée devient musée en 1902, grâce à la donation que fait Paul Meurice à la Ville de Paris. L’appartement habité par Victor Hugo de 1832 à 1848, restitue aujourd’hui sa vie au fil des trois périodes déterminantes : avant l’exil, pendant l’exil, depuis l’exil. En 1927, deux ans après la mort de Georges Hugo (le petit-fils de Victor), sa sœur et ses enfants, Marguerite, François et Jean, font don à la Ville de Paris, de la maison que Hugo avait acquise et aménagée à Guernesey, Hauteville House. Ce lieu symbolique à la fois de l’exil et de l’écriture de tant de grandes œuvres est aussi l’expression, à travers ses saisissants décors de l’univers poétique et philosophique de Victor Hugo. »

Mais aujourd’hui, la maison est en piteuse état. Paris Musées fait donc appel au mécénat participatif pour restituer des décors, endommagés par les intempéries et perturbés par les remaniements successifs de la maison :
« – 35 000 € permettront de restaurer le look-out, lieu d’écriture de Victor Hugo, aux
décors très endommagés par les intempéries
– 70 000 € permettront, en plus du look-out, de restituer les décors de l’atelier
– 100 000 € permettront, en plus du look-out et de l’atelier, de redonner son lustre au
salon rouge. »

Jolie coïncidence, Gérard Audinet, le directeur des Maisons de Victor Hugo, a acheté hier un portrait d’Hugo à Guernesey, qu’il a vu comme un signe !

POUR FAIRE UN DON
www.fondation-patrimoine.org/51228 

Visuel : Paris Musées


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *